13.03.08

Tramway St-Denis/Garges-Sarcelles : le chantier démarre !

Prévu en correspondance avec le tramway T1 et la ligne 13 à Saint-Denis et avec le RER D à Garges-Sarcelles, le futur tramway traverse deux départements : la Seine-Saint-Denis et le Val d’Oise.

Il dessert aussi 5 communes : Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine, Montmagny, Sarcelles et Garges-les-Gonesse. Il complète de façon importante le réseau lourd constitué à terme par les RER B et D, la future tangentielle Nord et les tramways Saint-Denis-Asnières-Gennevilliers (futur prolongement du T1 depuis Saint-Denis) et Saint-Denis-Epinay-Villetaneuse.

Le planning des travaux

Les travaux pour le réaménagement de la gare Garges-Sarcelles ont démarré en septembre 2007. Au printemps 2008, ce sont les travaux préparatoires liés aux déplacements des réseaux (électricité, gaz, éclairage, etc.) qui démarreront. Des moyens d’information seront mis en place afin de préserver la sécurité et de faciliter les déplacements des piétons et des automobilistes. De nouveaux alignements d’arbres seront créés et des aménagements paysagers réalisés dans le cadre de l’insertion urbaine du tramway.

Les travaux du système de transport de la future ligne de tramway débuteront, quant à eux, en 2009. Leur durée est estimée à un peu plus de 2 ans.

Le projet en quelques chiffres…

  • 6,6 km de ligne
  • 16 stations
  • 5 communes desservies
  • 3 correspondances : T1 et métro ligne 13 à Saint-Denis, RER D à Garges-Sarcelles
  • trafic en prévision : 30 000 voyageurs/jour
  • 22 minutes pour se déplacer de Saint-Denis Place du 8 mai 1945 au pôle gare Garges-Sarcelles
  • 18 km/h en vitesse commerciale (une rame toutes les 5 minutes aux heures de pointe)
  • 15 rames de tramway d’une capacité d’accueil de 120 voyageurs chacune
  • un site de 14 000 m² à Pierrefitte pour la maintenance.

Un projet en co-maîtrise d’ouvrage

Les Conseils généraux de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise réalisent les aménagements de voirie nécessaires à l’insertion urbaine du futur tramway.

La RATP a en charge le système de transport et l’acquisition du matériel roulant. Désignée également pilote des maîtres d’ouvrage par le Syndicat des transports d’Île-de-France, elle assure la coordination et le suivi des délais et des coûts de l’opération.

Un financement partenarial

Le coût de réalisation de ce projet pour les infrastructures et les équipements fixes (hors matériel roulant) est estimé à 163,132 M EUR aux conditions économiques de janvier 2006.

Le financement est assuré par :

  • la Région IDF à hauteur de 116,701 M EUR
  • l’Etat à hauteur de 27,960 M EUR
  • le Conseil général du Val d’Oise à hauteur de 16,313 M EUR
  • la RATP sur prêt bonifié accordé par la Région à hauteur de 2,158 M EUR.

L’acquisition du matériel roulant est intégralement financée par la RATP.

par RATP

10 Petits Mots sur “Tramway St-Denis/Garges-Sarcelles : le chantier démarre !”

  1. Rob

    Ce n’est pas un peu irresponsable de faire se déverser sur la ligne 13 archi-saturée, à travers ce tramway qui aura une capacité d’accueil très importante, encore plus de nouveaux voyageurs ?!?

    Je ne comprends pas vraiment les choix de ceux qui aménagent la région parfois… m’enfin ils sont payés pour, on va dire qu’ils savent ce qu’ils font… et puis on a pas vraiment le choix.

  2. Marc P

    Ce n’est pas tout à fait un tramway, mais un "tramway sur pneus", d’une capacité de seulement 120 places (soit celle d’un bus articulé)…

    En clair, on aura trois lignes de tramways à St-Denis (le T1, le tram’Y et celui-ci), mais seulement deux seront compatibles : bonjour la cohérence…

  3. Ulysse

    Ce n’est pas irresponsable, au contraire. Le prolongement vers la ligne 13 à Asnières permettra aux asniérois du nord de la ville de rejoindre la gare du RER C de Gennevilliers pour rejoindre la ligne 1 par exemple à Porte Maillot. ça peut aider à désaturer la ligne à mon avis, de plus, un plan d’augmentation du trafic est prévu après l’inauguration des nouvelles lignes.

  4. Marc P

    Je reviens sur ce sujet, car je suis vraiment étonné : il va être dépensé 163.132.000 € (infrastructure) + 52.000.000 € (matériel) soit environ 215 M.€ pour une ligne de "tramway" ayant la capacité d’un bus articulé et non compatible avec les autres tramways circulant en IdF. Où est la logique ?

  5. Merci

    Ce tram va augmenter ou diminuer les passagers sur la ligne 13? Est-ce qu’ils ont même réfléchi à la question? A mon avis, ils ne savent même pas!

    Logique?

  6. jacques

    ce que je ne comprend pas c’est la grande utilité de cette ligne de tramway?? Apres tout elle va relier la gare de Garges sarcelles a la ligne 13 a Saint denis!!! je pense que les elus auraient du aussi penser sur les transports desservant la plateforme de roissy, c’est la qu’il y’a une utilité , les emplois, le vrai besoin de se deplacer. Entre garges et saint denis il ya deja le train (le rer) et puis des lignes de bus parcontre pour relier la banlieue nord avec la plateforme de roissy il n’y a presque rien !!! et les emplois sont a roissy !!!

  7. ...

    quelle connerie de choisir un tramway sur pneus qui n’est rien d’autre qu’un bus!
    pourquoi ne pas avoir choisi un tramway classique qui a fait ses preuves

  8. François

    Bonjour,

    Tout à fait d’accord avec Jacques. La plupart des gens travaillent à Roissy ou à Paris, plutôt que dans le 93 qui est déjà bien desservit. Peut-être y aura-t-il un prolongement de la ligne ?

    Quant à la ligne 13, je m’inquiète sérieusement.

  9. john stefan

    Oui il aurait une extention de la ligne vers garges

  10. André

    Que fait-on du trafic routier de la RN1 ? Il se peut qu’il existe des habitants de communes plus éloignées qui on besoin de rejoindre Saint Denis la Plaine. Si vous voulez supprimer ce trafic, ne créez plus de bureaux sur la commune de Saint Denis. A Montpellier , des parkings gratuits ont été créés en tête de ligne. Allez vous faire la même chose ?
    Merci

Laisser un commentaire


Du bon usage des commentaires :
- L'anonymat n'est pas incompatible avec la courtoisie et le respect de chacun.
- Les messages injurieux, agressifs, les critiques gratuites et non argumentées et les attaques personnelles seront supprimés et leurs auteurs bloqués.
- Pour signaler une faute de frappe ou de syntaxe, contactez-nous via la page de contact.