31.07.08

Ma découverte des PERVERS !Métro Ligne 4

Mardi 9 mai, 8h30, c’est mon premier jour de travail à la capitale. Je suis certes légèrement stressée par cette nouvelle vie mais tout aussi enthousiaste. Et puis le métro m’étonne et me surprend, je trouve même que c’est une poésie… la rencontre simultanée de personnes inconnues, les regards et les sourires complices, les gens qui lisent ou qui jouent ou encore qui écoutent leur musique… tous ces gens qui se croisent et se recroiseront un jour sans savoir qu’ils se sont déjà vus… Bref je me sens euphorique et joyeuse de découvrir ce monde parallèle qu’est le métro ! Ca fait maintenant 3 mois que je prends le métro ligne 4 de « Porte de Clignancourt » jusqu’à « Montparnasse » et après j’emprunte le grand couloir pour récupérer la ligne 13 jusqu’à « Chatillon Montrouge ».

Et voilà toute cette effervescence a disparu à partir du moment où j’ai découvert que le métro abritait une race presque morte à la campagne, les PERVERS ! Je suis malheureusement devenue une experte dans ce genre…

et pourtant je suis loin d’être Claudia Schiffer.. j’ai même développé des trucs et astuces pour éviter toute possibilité de rencontre impromptue avec ces hommes ! ANALYSE COMPORTEMENTALE DES PERVERS Le toucheur J’ai découvert cette personne à Chatelet… métro bondé en heure de pointe et là un vieux dégueulasse qui ressemblait pas à grand-chose se met à me coller. Et puis il commence à me regarder avec ses yeux et son sourire bizarres et là je me dis « oh mon dieu ! il prend son pied juste en me caressant la cuisse ». Je décide de me décaler petit à petit d’une barre à une autre et là cette espèce de… me suit et me colle.. Première confrontation au pervers donc je baisse la tête et prends mon mal en patience. Et puis arrivée à Montparnasse je sors et il me met la main au cul !!! horreur et désarroi, le métro est parti et il a continué son chemin… Il m’est arrivé d’en rencontrer encore sauf que maintenant je leur dégages la main et si ils se permettent de l’ouvrir je m’énerve beaucoup plus fort et les traite de pervers devant les gens et finalement ca a son effet ! Le frotteur Entre Montparnasse et Gare du Nord, j’ai rencontré le frotteur fou… Un homme la quarantaine, plutôt beau garçon et bien habillé bref propre sur lui ! Là une dame rentre et je le vois se décoller de la porte où il était adosser pour venir se coller discrètement mais sûrement à ces fesses, quelques stations plus tard la dame s’en va mais pour le bien heureux une nouvelle prend sa place mais de face cette fois, il se frotte alors de plus belle, puis elle comprend et se tourne ce qui ne l’empêche pas d’apprécier ses fesses,…. puis elle part et là une mamie rentre… je lui cède ma place et me retrouve donc tout flanc en liberté pour ce rapace… je le sens s’approcher de moi… horreur et là je me suis retournée et je lui ai balancé un regard noir en lui demandant de rester coller à sa fenêtre et de ne pas me toucher ou je hurlerais et porterais plainte… ca a marché il a rangé son déhanché !!!!

L’éjaculateur Il ne m’est pas encore arrivé l’histoire de l’éjaculateur-frotteur mais je pris pour que ca n’arrive pas car ca doit être immonde… mais en trois mois j’ai tout de même pu découvrir l’éjaculateur ! Je partais au travail… fatiguée mais bon je ferme pas les yeux et je vois que le gars en face dans le carre d’à côté me regarde avec cet air de pervers mais surtout fait un truc bizarre avec son journal…. il m’a pas fallu longtemps pour me rendre compte qu’il se paluchait à la vue de tous jusqu’à éjaculation… bonjour après la vue de cette chose, l’odeur… merci beaucoup j’ai changé de rame à la station.. ; Mais je n’ai pas vraiment su quoi dire comme les autres personnes avec moi qui ont changé aussi de wagon… je trouve ca assez triste d’ailleurs qu’il ait pu faire en toute impunité !! Le fait est qu’on est tellement surpris qu’on se retrouve souvent sans voie ! Le suiveur Cette race est particulièrement dangereuse car comme son nom l’indique elle suit… non seulement elle te reluque avec un air limite mais en plus elle te suit à ta sortie… Ca m’est arrivé deux fois… la première 23h30 gare du nord le gars me regarde et commence à me faire des bisous de loin… là je commence à baisser la tête après lui avoir lancé quelques regards noirs.. je sors normal et il attend puis me suit gentiment en me parlant de plus en plus près… je commence alors à stresser sérieusement et là surprise, un jeune assis à côté de moi me prend par l’épaule en me disant de pas m’inquiéter qu’il va partir… ca n’a pas manqué le gars a changé de direction et j’ai dit merci au gentil monsieur… La deuxième fois même schéma sauf que cette fois le gars ne part pas… donc j’ai demandé au deuxième gentil monsieur s’il pouvait me raccompagner en priant pour que ce ne soit pas un pervers non plus… mais non ouf !!! je suis rentrée chez moi et là le pervers a fait demi-tour… Enfin toujours est-il que depuis j’ai acheté une bombe lacrymogène car il n’y aura peut-être pas toujours des gentils messieurs avec moi !!!

TRUCS ET ASTUCES Tenue vestimentaire Pour commencer je ne mets plus de décolleté ou si ca m’arrive je prends un foulard ou un pull le temps du trajet… certes je ne devrais pas être obligée d’en arriver là mais personnellement le regard salace des hommes sur ma conversation me dérange réellement et me met mal à l’aise… Quand à mettre des jupes courtes ou des shorts c’est seulement si je suis accompagnée par des garçons car pour ces connards ca veut dire libre… et donc pour éviter tout suiveur je prends mes précautions ! Positionnement J’écoute de la musique et lis ou joue pour éviter d’avoir à attendre ou voir ces gens… je ne relève la tète que pour sortir du métro… Et enfin je me débrouille toujours pour avoir le dos contre un strapontin ou une porte si je ne suis pas assise pour ne pas avoir à m’énerver contre un frotteur ou un éjaculateur ! Bref toujours est-il que je trouve ca triste d’en arriver là, car le métro est un moyen de transport bien pratique qui fonctionne relativement bien… mais certaines personnes devraient non seulement se faire soigner mais surtout ne pas pouvoir se trouver sur notre chemin !

par Claire

70 Petits Mots sur “Ma découverte des PERVERS !”

  1. pervers

    t’es moche, alors met un pull et ferme la

  2. Koan

    Commentaire bien puéril de ta part pervers…
    Comme toutes les grandes villes, Paris à ces vices. Le fait que vous soyez une femme renforce aussi ce côté vicieux. Pour ma part, je n’ai jamais aperçu de tels actes.

  3. Olé

    Je n’ai pas lu jusqu’au bout, trop de fantasmes et d’exagerations.

    Non pas que ca n’existe pas, mais cette demoiselle, en 3 mois les a tous rencontrés, alors que certaines en plusieurs decennies n’ont jamais eu de probleme.

    Et puis, si tu as envie de plaire, n’hesite pas a mettre des decolletés et des jupes laissant apparaitre tes jolies jambes, beaucoup sauront apprecier, regarder, sans depasser la limite, sans arriere pensées.

    Mais comme regarder le decolleté d’une femme qui a tout fait pour qu’on la remarque derange…

  4. Ritchie

    @Koan :

    Ca dépend peut-être aussi un peu du trajet qu’elle effectue : De Porte de Clignancourt à Montparnasse. Le nord de Paris est un moins bien fréquenté que le sud, mais bon je ne suis pas expert …

  5. Pierrot

    Très chère Claire,
    En tant qu’homme, je n’ai malheureusement que tardivement été mis au vent de la fréquence relativement élevée à laquelle on peut rencontrer de tels pervers. Eh oui, quand on est un homme, aucun mâle ne vient se frotter à soi, et aucune femme n’a l’esprit assez tordu pour le faire non plus (ou alors elles le font sur des mecs qui ressemblent à Brad Pitt, je sais pas…).
    Je pensais franchement que ça n’arrivait que dans les films, et en fait, votre témoignage rejoint parfaitement les commentaires de certaines de mes amies.
    Evidemment, ce n’est pas Paris ou son métro qui est vraiment en cause, mais la population qui l’habite. Et malheureusement, Paris est certainement la ville française où on trouve le plus grand nombre de profils différents, qui vont du gentil samaritain au pire des pervers, à une échelle aussi grande que celle des pompiers.
    C’est un peu mon regret car j’aurais rêvé de rencontrer l’âme soeur dans le métro… non pas que je cherche l’âme soeur, mais je trouve une rencontre fortuite dans une telle promiscuité tellement romantique… (puisse ma copine ne pas me lire, car on ne s’est pas du tout rencontrés comme ça !). Mais voilà : à cause d’une minorité pas si minoritaire que ça, la grande majorité des hommes inspirent méfiance aux dames. C’est triste…
    Bref, je vous soutiens à double titre : d’abord pour vous, parce qu’aucune femme ne mérite ce qui vous est arrivé dans vos témoignages, et ça me répugne de penser à ces frotteurs, peloteurs, ou autres éjaculateurs. Et pour moi et nous autres de la gente masculine, car c’est toute notre image qui est écornée par ces abrutis.
    Pour finir, je rejoins l’avis de Ritchie : ça dépend aussi du trajet qu’on fait. Le nord de Paris, d’où vous partez, n’est pas connu pour abriter les mêmes cadres propres sur eux de la Défense (pour prendre un exemple). Et j’ai des amies très jolies à qui il n’est jamais rien arrivé dans le RER A. Même le soir.
    Bon courage, en tout cas. ;)

  6. Gertrude

    Bonjour,

    Je m’appelle Gertrude Poirrot, est il possible très chère Claire que vous communiquiez mon email au pervers que vous
    croisez, parce que heu.. comment vous expliquer… Moi
    j’aimerais un peu d’attention…!

  7. Pierrot

    Tiens, c’est amusant : les annonces Google personnalisées sur cette page peuvent contenir, comme je le constate actuellement, une proposition pour les éjaculateurs précoces. lol
    Comme quoi, les mots clés, c’est important. ;)

  8. Gertrude

    Bonjour,

    Je m’appelle Gertrude Poirrot, est il possible très chère Claire que vous communiquiez mon email au pervers que vous
    croisez, parce que heu.. comment vous expliquer… Moi
    j’aimerais un peu d’attention…!

  9. Olé

    Quelle absurdité "Le nord de Paris, d’où vous partez, n’est pas connu pour abriter les mêmes cadres propres sur eux de la Défense (pour prendre un exemple)."

    Ah parce qu’un cadre de la defense bien propre, avec le gel dans les cheveux, l’attaché case, l’iphone, le costard armani ne peut pas etre un pervers?

    Par contre le petit employé du franprix de clignancourt a des chances de l’etre?

    Etre dérangé ou un pervers n’a rien a voir avec son lieu d’habitation, il suffit de voir ce qui se passe en province.

    C’est comme l’idee recu que les costards cravate sont mieux eduqués et plus respectueux des lieux communs que les autres, CONNERIES!!!

  10. Julie

    Claire, je vous remercie ! Je prends le métro depuis un peu plus de 2 ans maintenant, et mon parcours quotidien me fait fréquenter une ligne de bus (banlieue nord ouest), T2 jusqu’à la Défense, lignes 1 et 13 du métro. C’est vrai que la population est changeante, mais contrairement à ce que suppose Pierrot, les cadres tout propres de la Défense ont certes une apparence qui met plus en confiance que les usagers que vous décrivez, mais j’en ai vu parmi eux qui ont les mêmes pulsions !! Ne faisons pas de généralités, les idées perverses n’ont pas d’habit attitré.
    Je ne suis pas un top modèle, mais pas laide non plus. Dans le bus il y a un homme que je repère maintenant facilement. Il adore les heures de pointe, et rester debout. Il tient la barre qui est sensée être utile pour garder l’équilibre, mais c’est juste pour faire genre, car en réalité il est complètement appuyé sur sa ou ses voisines. Si bien qu’à chaque secousse, ou virage, il peut profiter du frottement…
    Messieurs, je vois bien à vos commentaires que nous ne sommes pas crues, Claire me conforte dans mon idée : nous ne pouvons pas voyager tranquillement. Et nous devons effectivement réfléchir à nos tenues avant d’emprunter les transports en commun.
    La chaleur aidant j’ai moi aussi sorti mes débardeurs et décolletés. Je ne suis pas de ces nanas qui s’offusquent d’être regardées, car si on ne voulait pas de ces regards on mettrait des tissus plus larges (ça n’engage que moi). Au début du mois, heure de pointe, un homme à qui la taille permet de me regarder droit dans le décolleté a passé son trajet avec un sourire béat et les yeux pleins d’étoiles. Ok ok on ne montre bien que ce qu’on veut, mais quand même !! Messieurs, je vous donne une astuce : pour regarder les gambettes et poitrines qui se présentent à vous – et de façon discrète – sans gêner la porteuse, pensez à utiliser les reflets ! Eh oui, les vitres des métros souterrains sont de parfaits miroirs. La dame se dira "quel gentleman ! malgré la vue directe il arrive à ne pas me mater ! waaah" et vous pourrez jouir de la vue sans soucis. Bon ok, jouir est un mot mal choisi ici… mais le message est clair : Laissez-nous voyager tranquilles !!

  11. Olé

    Julie, bien sur qu’on vous croit, personne n’ose dire que vous mentez.

    Seulement le message de claire est un peu trop forcé, un peu trop éxageré.
    En 3 mois elle a deja croisé tout les pervers du metro, ce n’est pas un peu exagéré la?

    Pour ce qui est du regard dans le decolleté quand on est plus grand… Ben… Euh…
    C’est que c’est si beau, il n’y a pas forcement d’arriere pensées, juste le plaisir de regarder un beau decolleté comme les femmes aiment regarder des fesses bien faites dans un pantalon, ou un torse et des abdos bien entretenu sous un tee shirt moulant.

    Sincerement, un homme qui regarde, jusqu’ou ca ne depasse pas les limites pour vous?

    Pour les reflets dans les vitres, tout le monde le fait, meme quand on veut juste regarder le visage de l’autre, mais comme tout le monde le fait, tout le monde le sait, il suffit de 2-3 regards croisés pour que l’autre sache pertinement que si vous ne le regardez plus directement, vous vous servez de la vitre et la… Damned, il croise votre regard dans la vitre!!! Meeeeeeeerrrrdeeeeeuuuhhh, elle m’a grillé!!!

    Perso, ce que j’adore, c’est passer devant une femme, la regarder dans les yeux, continuer mon chemin et me retourner en la grillant en train de me matter.

    Comme la fois ou j’ai croisé ma sublime voisine, moi dans la rue, elle en voiture et qu’elle me mattait ouvertement, et que je me suis retourne et que je lui ai dit bonjour, oups!!!
    Vous me direz, elle m’a grillé en train de la matter je ne sais combien de fois depuis ma fenetre.

  12. K

    A mon avis, il faut mieux prendre ça avec humour.
    Le mec qui te tripote les fesses, dis lui assez fortement (faut faire partager au wagon) : "Vous pourriez laisser mes fesses tranquille, j’ai déjà été assez tripoté dans le métro précédent"
    Des trucs dans le genre… A mon avis, il va pas y revenir ^^

  13. Valérie

    Et pour celui qui se tire sur la nouille sous votre nez, exclamez-vous sur un ton éttoné et interrogatif d’un "Quoi, c’est tout ??!" devant tout le monde. Effet garanti et le bambou redevient asticot. J’ai eu l’occasion d’utiliser cette méthode préconisée par une amie un soir entre "Nation" et "Stalingrad" avec succés.

  14. fleur

    j’ai l’impression d’utiliser un métro différent (pourtant, entre autres, je prends aussi la 4) et depuis plusieurs années, je n’ai jamais, jamais rencontré de "pervers" — et je prends le métro depuis le lycée, il y a un paquet d’années.

    En même temps, être à Gare du Nord, seule, à 23h30, c’est pas super malin non plus.

  15. fleur

    j’ai l’impression d’utiliser un métro différent (pourtant, entre autres, je prends aussi la 4) et depuis plusieurs années, je n’ai jamais, jamais rencontré de "pervers" — et je prends le métro depuis le lycée, il y a un paquet d’années.

    En même temps, être à Gare du Nord, seule, à 23h30, c’est pas super malin non plus.

  16. MC

    Alors je confirme, pour prendre le métro depuis plus de dix ans, j’en ai vu un paquet des pervers, mais heureusement pas dans une période si concentrée.

    Ne pas hésiter à leur dire ce qu’ils sont: des GROS PORCS! Car si le mot "pervers" pourrait en exciter certains, ce qualificatif-là est beaucoup moins sympa. Et s’ils vont jusqu’au contact physique, ne surtout pas se laisser faire, leur choper la main en criant un bon OH CA SUFFIT, voire avec menace de lui en coller une, et ils vous laissent tranquilles. Parce qu’il faut pas oublier que ceux qui agissent comme ça sont profondément des lâches doublés de pauvres types…

    PS: Et pourtant je prends le RER A et bosse dans un beau quartier de Paris…

  17. MC

    Ah j’oubliais pour les décolletés. Prévoir un bon gros bouquin et au premier mateur impénitent, soutenir son regard avec un roulement d’yeux et un grand soupir de mépris, et mettre son gros bouquin à hauteur de ce qu’il voulait mater: eh non, raté!

    Mettre son sac sur ses jambes marche aussi pour les fétichistes du bas du corps.

  18. Cool-Man

    Pourquoi cet article est publié et pas les autres ????
    Des centaines d’articles passent à la trappe, et celui-ci est publié sans hésitation. C’est quoi cette embrouille ?

  19. Pierrot

    @Olé, Julie:
    C’est bien pour ça que j’ai précisé "pour prendre un exemple". L’idée n’était pas de stigmatiser une catégorie de personnes par son apparence, mais de dire qu’en fonction des quartiers de Paris et de sa région, les populations sont bien différentes.
    Pourquoi j’ai cité la Défense ? Parce que, très honnêtement, sans vouloir offenser personne ni même entrer dans les idées reçues, il faut bien avouer qu’un cadre en costume inspire déjà un peu plus confiance qu’un jeune de banlieue qui fume. Et ça, c’est pas du "racisme" anti-jeune, c’est malheureusement la réalité.
    Ensuite, loin de moi l’idée de dire qu’on peut totalement faire confiance à un costard : cela contredirait totalement le post de Claire, qui dit avoir vu un pervers en costume. Mais c’est comme pour tout : de la même manière qu’un jeune habillé racaille peut être totalement poli, serviable et respectueux, des cadres peuvent être d’une malhonnêtement qui ferait frémir les pire scélérats.
    Bref, pour répondre à Claire et rejoindre l’avis de Ritchie, j’ai volontairement utilisé une tournure de phrase basée sur des idées, soulignant le côté disparate de la populace francilienne, tournure utilisée à titre d’exemple et qui n’est pas aussi ferme que si j’avais dit "vous iriez à la Défense, vous ne rencontrerez aucun pervers parce que ce sont tous des cadres".
    Ca vous paraît plus clair comme ça ou vous préférez maintenir le mot "Conneries" ?

  20. David

    IMPRESSIONANT ! :-|

    L’avantage quand on est un mec, c’est que l’on n’a pas besoin de se poser toute ces questions quand on monte dans le métro !

    A mon avis il ne faut pas hésiter à les traiter de gros pervers devant tout le monde ! (bon, sauf à 23h toute seule dans la rame, là j’obterais pour la bombe lacrymo direct si j’étais une fille)

  21. Olé

    La on parle de "pervers", de "detraqué sexuel", si ca pouvait se detecter via un quelconque criteres, bien des drames aurait pu et pourrait etre evité. Malheureusement ce n’est pas le cas.

  22. Kat

    "En même temps, être à Gare du Nord, seule, à 23h30, c’est pas super malin non plus."

    Ha bah oué, hein, se déplacer la nuit seule, quand on est adulte, c’est vachement pas intelligent hein. Faudrait avoir un chaperon pour sortir, hein, ou se payer un garde du corps, ou demander a son papa ou un ami de nous accompagner.

    Non mais vous réfléchissez à ce que vous écrivez?

  23. blabla

    faudrait surtout que la RATP virent les cow boys qui ne s’intéressent qu’au controle des billets et les remplace par des agents de sécurité vraiment sécurisants

  24. Nzo

    @blabla
    C’est vraiment du blabla..Mais quel est le rapport ??!
    Qu’est-ce que vous voulez que des agents de sécurité recrutés même chez le FBI fassent contre des pervers du métro ??!
    De +, tt le monde sait que ces agents de sécurité ne peuvent pas grand chose…Ils ne sont jamais au bon endroit au bon moment, et c’est pas de leur faute.

  25. Agrid

    Les pervers c’est taboo on en viendra tous à bouT… – qui a dit couper leurs bouts o_O…

    Y’avait un reportage sur les frotteurs du Festival de Cannes….c’est particulièrement – Surprenant -.

    Bonne chance les filles… munissez vous d’un point américain, et lorsqu’un mec se colle à vous, vous lui présentez la main ornée de cette superbe bague qui pourra lui broyer les B*rnes…

    Je pense que çà lui remettra le membre en place…

  26. Agrid

    Les pervers c’est taboo on en viendra tous à bouT… – qui a dit couper leurs bouts o_O…

    Y’avait un reportage sur les frotteurs du Festival de Cannes….c’est particulièrement – Surprenant -.

    Bonne chance les filles… munissez vous d’un poing américain, et lorsqu’un mec se colle à vous, vous lui présentez la main ornée de cette superbe bague qui pourra lui broyer les B*rnes…

    Je pense que çà lui remettra le membre en place…

  27. fleur

    Bien sûr que je réfléchis à ce que j’écris. Il y a des lieux que j’évite quand je suis seule, tard le soir, Gare du Nord en fait partie ! Et c’est la même règle pour pas mal de mes connaissances, copines etc. Et je pratique Paris et le métro, sans problèmes, depuis plus de quinze ans.

  28. Fabio

    Quel dommage que les filles soient obligées d’en arriver là, parce qu’après quand on veut vraiment les draguer (et qu’on est pas un pervers) ben on ne peut plus à cause de ces connards frustrés…

  29. Jean-Michel

    Il n’y a pas que dans le métro que sévisse ce type d’individus sur Paris. Durant mes études, nombre des filles de ma classe (en grande majorité des provinciales) se sont vus proposés des plans par les taxis qu’elles prenaient justement pour éviter les plans foireux d’individus louches dans le métro ou RER.

    Admirer les belles filles (ça marche aussi avec les mecs pour les filles) dans le métro pour passer le temps, ok. Profiter de la situation pour se frotter sans raison, non.

  30. Mister_k

    j’avoue c’est chaud… mais bon peut-être que t’est tombée sur Robert du CSA qui passe sur Skyrock dans le métro lol

  31. Claudius

    Visiblement Claire n’a pas de chance d’avoir rencontrer tant de pervers, à moins qu’elle ait synthétisée ce qu’elle pu entendre des ses amies.

    Quoi qu’il en soit, puis-je vous raconter ce qui s’est passé dans une école dês metiers du bâtiment où une jeune fille avait décidée de devenir peintre ?
    Un jour l’un des copains de classe s’est permis de lui mettre la main aux fesses. Elle ne s’est pas démontée : coomme tous les peintres en bâtiment ont une cote blanche, elle est allée tremper sa main dans un pôt de peinture et la coller sur les fesses de son copain .. qui ne pouvait pas rentrer au vestiaire sans se faire remarquer avec une belle main peinte sur son arrière train. La fille a ainsi calmé le copain qui n’a plus recommencer.

    Pour les pervers du métro (et certainement du RER), il faudrait trouver une méthode identique. La plus facile ce serait de lancer une réflexion qui révèle le pervers aux voyageurs environnants. Et là il y a des chances qu’il arrête son cirque.

  32. Malou

    je prends le rer et le métro depuis quelques années maintenant. Oui il y a des pervers, mais on en rencontre pas tous les jours faut pas exagérer !!

    Une fois dans le RER bien bondé, je sens qu’on me mets une main aux fesses. Ni une ni deux, je chope la main et la lève en disant bien fort "c’est à qui???"

    Fou-rire garanti, et le mec s’est surtout trouvé bien con^^

  33. Hervé

    Et sinon Claire, tu faisais combien d’aller/retour par jour pour avoir croisé autant de pervers ce qu’un(e) autre voyageur(se) aurait croisé en 10 ans ?

    Allez avoue, tu as recopié ton commentaire depuis quel magazine ??

  34. Jememarre

    Oui Hervé, je me demande aussi quel fond de vérité (ou de fantasme) il y a dans le post de Claire. Une Claire qui semble être dotée d’un paratonnere à pervers pour les attirer tous ainsi en si peu de temps alors que des tas de femmes seules qui prennent le métro tard le soir n’en croiseront jamais un seul pendant des années.
    Le plus beau est qu’elle a rencontré chaque type de pervers et non deux fois le même genre.
    Claire ferait-elle une étude ou serait-elle la vile plagiaire d’un article de magazine ?
    Enfin, et si Claire n’était pas claire mais un "lanceur" de sujet à polémique pour le blog ?
    A méditer…

  35. Claudius

    Je constate que plus d’un a des doutes sur le récit ce Claire; moi-même compris (voir commentaire 31).

    Même en considérant qu’à la base il y a une part de vécu, et en prenant en compte les suggestions afin que pareille(s) situation(s) ne se reproduise(nt) plus, il serait bon que Claire exprime ce qu’elle ressent des suggestions émises.

    Alors

  36. Claudius

    Claire n’a pas donné de ses nouvelles. J’espère qu’elle n’a pas rencontré un pervers dans la cage de son escalier. A moins qu’elle soit partie en congés pour faire une étude comparative avec les autres métros métropolitains ou européens !
    Une annecdote vue il a quelques années à Val de Fontenay.
    Une femme montait régulièrement à cette station et avait visiblement quelques problèmes. Elle se laissait aller au gré des ralentissements et arrêts sans vouloir se tenir. Bon à 8 h 00 du matin, on était pas comme dans une boîte à sardines comme de nos jours, mais il y avait beaucoup de monde. Lors d’un coup de frein un peu sec, la femme est partie s’affaler dans les bras d’un homme et lui reprocha de l’avoir touchée. "Mais vous ne pouvez pas vous tenir : prendriez-vous vos désirs pour des réalités ?".

  37. Lulu

    J’ai également eu "la chance" de rencontrer tous les pervers dont parle Claire, les frotteurs étant les plus nombreux. Alors non, ils ne sont pas forcément un mythe comme semblent le croire un bon nombre d’entre-vous, qui je le suppose, sont des internautes masculins rarement (pour ne pas dire jamais) victimes de ce genre de mésaventures…

  38. ramses06

    je tenais juste a dire q<ue je suis très comprehensif avec clair car j’ai vu de mes yeux certains actes odieux dans le metro (ligne 4 et 12) .
    cependant il faut dissocié medemoiselles petit regard coquins ou seducteur et regard de pervers ce qui n’as rie na voir. a bon entendeur.

  39. maxmada

    Claire tu ma bien faire pendant 20 min jusqu’à en pleurer et tous vos commentaire.
    Non moi je crois que ta du recopier un roman tu peux me dire lequel. Parce que en 3 mois c’est impossible même si tout le monde sait qu’il y a des pervers dans les transports en communs, mais pas autant.

  40. Yoyo

    Claire,

    Tu aurais pu mettre ta photo pour qu’on se fasse une idée…
    (Je te promets que je ne me frotterai pas à mon écran).

    Tu dégages peut-être trop de phéromones. !?
    (où tu as gardé l’odeur de la campagne).

    Dis toi que sur tes fesses, tu as de la chance d’attirer aussi naturellement les caresses.
    Moi j’aimerai bien, ce serait charmant, en avoir une petite de temps en temps.

    Yoyo

  41. maxmada

    Je sais pas moi ou tu est peut être la petite soeur à Monica belluci Pour croissé autant de perver. ahahahaha Non je te crois pas moi.

  42. Jememarre

    Bin voilà !… C’est exactement tout ce que je disais dans mon post plus haut (n°34). Et toc dans les dents "Claire" !

  43. Rizzo

    slt Claire, je suis ton frotteur :-)

  44. Olé

    @jememarre, au sujet de ton post n°34 je me suis fait la meme reflexion sur les sujets a polemique.

    J’ai aussi remarqué un point commun a ces sujets.
    L’auteur, ne revient jamais pour dialoguer.

    Ce blog est de plus en plus douteux…

  45. Nzo

    @Olé
    Oui, mais ceux qui reviennent souvent on sait les reconnaître, et c’est ceux dont l’avis compte. Les autres, ben si c’est intéressant et pertinent je lis, sinon zappe…

  46. maxmada

    ba à mon avis elle a compris donc dorénavant elle fait gros pull et bouche cousu. a l’inverse de mensonge et string perçu. mdrrr

  47. tatielaetie

    mouais en 3 mois?? chui sceptique. Moi aussi j’ai débarqué à Paris y’a 3 mois et j’en ai eu qu’un (un frotteur, en costard qui plus est). La tactique qu’on m’a donnée est de faire la remarque haut et fort. Quand au gars qui se paluche, j’ai bien du mal à croire que vu le nombre de personnes dans le métro, personne n’ait fait la remarque ou réagit…

  48. Audrey

    Et le commentaire de celle qui compatit et qui dit qu’il lui arrive la même chose, c’est aussi un mensonge? C’est la même claire qui est revenue sous un pseudo différent pour appuyer son mensonge? Les commentaires de celles qui donnent leurs trucs pour arrêter les frotteurs et autres, vous croyez qu’elles ont pas eu des bonnes raisons de se demander comment faire cesser ce genre d’agissements? Franchement faudrait être tordue pour décider de flanquer la honte à un mec qui par hasard, une fois par siècle décide de se laisser aller à se frotter à sa voisine de métro. A mon avis, si elles y ont pensé c’est que ça leur est arrivé plus d’une fois.
    Et oui, il y a des attitudes de provinciale qui provoquent plus ce genre de gars. Celles qui ont subi ça un paquet de fois, elles savent prendre l’air rédhibitoire qu’il faut pour éviter que ça se reproduise, ce qu’on ne sait pas faire quand on n’est pas habituée et qu’on a un rapport direct et sans a priori aux gens.
    Et plus le pervers sent qu’on va être destabilisée parce que n’ayant pas encore construit de comportement de dissuasion, plus il sera en confiance pour faire ce qu’il veut.
    Mais ça, ce n’est que les impressions d’une femme de 30 ans qui a eu le temps depuis ses 14 ans d’en voir des vertes et des pas mûres.
    Libres à vous de préférer croire que claire ment, et toutes les autres aussi.

  49. Olé

    Hey Audrey, personne ne dit que tout les temoignagnes sont faux et qu’elles mentent toutes.

    On fait juste remarquer qu’en 3 mois de presence a Paris, Claire (qui d’ailleurs n’est jamais revenu, bizzare non? elle devrait avoir envie d’en discuter, sinon pourquoi en parler?) a connu toutes les categories de pervers qui existent dans les transports, tout ca en 3 mois.

    Alors que d’autres en 15-20 ans, n’ont jamais ete confrontées a ce probleme, tu ne trouve pas tout cela bizzare quand meme?

    Alors, il y a plusieurs choses:
    -Claire est une bombe atomique, qui s’habille pour etre vue.
    – Claire est la femme la plus malchanceuse du monde.
    -Claire, sans aller a dire que c’est une menteuse, exagere les choses et la realite de ce qu’elle a vecu/connu.

  50. Claudius

    Et vous savez pourquoi Claire ne revient pas sur le blog ?
    C’est qu’elle est partie voir son psy qui lui a dit qu’elle affubulait.

  51. Blondinette

    Hello

    Bon pour 3 mois, ça fait bcp de mauvaises rencontres..

    Cependant je confirme que depuis 3 ans que je suis à Paris, je me fais régulièrement importuner dans le métro, et que j’ai déjà subi pas mal de mains au cul aussi ..

  52. Claudius

    Hello Blondinette,
    Je ne disconvient pas que cela existe les mains au cul et demander publiquement "à qui est cette main ?" ou route autre phrase que les femmes savent si bien trouver peut être une solution pour arrêter le peloteur.

    Toutefois Claire a du en rajouter un max en je ne suis pas le seul à le penser. D’où ma petite phrase en guise de conclusion (commentaire 50): "Claire est partie voir son psy qui lui a dit qu’elle affubulait".

  53. Nol

    Pour avoir vécu en moyenne 1 à 2 rencontres par mois avec des pervers depuis que je suis à Paris (ça fait 1 an), et bien je compatis vraiment.
    Ce soir j’ai pu tester que le fait de se mettre dos à la vitre du bus (dans la partie des poussettes) ne suffit pas dans le cas de Mr l’inconnu avec des portes documents qui les mettent pour cacher leur main et s’en donnent encore plus à coeur joie !
    Timide et apeurée je n’arrive toujours pas à raler ou leur mettre la honte… enfin sauf involontairement à la fnac ou par reflex il s’est fait frapper avec la bd que je lisais.

    Enfin bon je sais que c’est à moi de réagir, mais ce que je trouve hallucinant ce sont les gens qui voient ce qui se passent et ne disent rien. Ok il y a peut être des filles qui veulent se faire toucher, mais je pense que ça se voit sur le visage de la fille si elle ne veut pas et n’ose plus bouger (en tout cas c’est mon cas, tétanisée par la peur)….

  54. Naka

    Ca fait plus de 10 ans que je prends le métro et quand on me parlait de ce genre d’histoires, je n’y croyais pas, jusqu’à il y a peu.

    Un matin, en allant travailler, je fais mon changement de métro pour aller prendre la ligne 13 juste pour 2 stations. La ligne évidemment bondée, je reste vers la porte pour pouvoir sortir plus facilement. Monte en même temps que moi un homme d’une cinquantaine d’années environ et il commence à se frotter à moi. Je ne voulais pas y croire au début, je me disais y’a un truc qui cloche. J’ai bougé pour me coller un peu plus à la porte et là j’ai remarqué dans le reflet de la vitre qu’il avait juste assez de place pour ne pas me coller, ce qu’il a pourtant fait. Sur le coup je n’ai rien dit, mais j’aurais peut être dû, mais c’était délicat.

    La semaine suivante, j’allais monter dans la rame et juste avant que les portes s’ouvrent, je ne sais pas pourquoi, je tourne la tête et vois le même frotteur. Je décide donc tout simplement de changer de porte. Il m’a suivie. L’ayant laissé monter avant, j’ai pu rechanger de porte avant qu’elles ne se referment et là j’ai pu "étudier" le sujet qui a trouvé une autre victime, qui n’a rien dit non plus. La station suivante arrive et je vois le bonhomme qui descend et qui remonte juste là où j’étais… Des personnes étant montées avant, il s’est retrouvé assez loin de moi, mais a quand même trouvé une autre victime.

    C’était il y a 2 mois, et depuis je fais attention à chaque fois que je prends cette ligne. Ca n’est franchement pas agréable de vivre ça, surtout quand on n’est pas habillée de manière à séduire…

    Je compatis avec toutes celles qui ont vécu ça.

  55. Claudius

    Eh Naka, il faut prendre sur soi et réagir. Ce n’est pas en l’exprimant simplement sur le blog que cela changera le comportement de ce type.

  56. Mado

    Pour vous vous acharnez sur elle ?
    Vous êtes témoins pour affirmer qu’elle ment ? En trois mois, elle n’a peut être pas eu de la chance, elle était peut-être au mauvais endroit, au mauvais moment ? Qu’est-ce que vous en savez ? Vous détenez peut être la Vérité ?

    Perso je compatis, parce qu’en 5 ans de temps je me suis faite également agressée sexuellement dans les transports en commun :

    - La première fois, je m’en souviendrai toute ma vie tellement j’ai été choquée, un dimanche pluvieux d’août, vers 18h à Pte d’Orléans, un mec qui me regardait en souriant, gênée, je détourne du regard. Je lève les yeux au plafond, et entretemps je le vois en train de commencer à s’astiquer la manche. Quatre personnes étaient présentes dans le wagon, mais qui étaient dos à nous. Pétrifiée, pas un son n’était sorti de ma bouche, je me suis levée, et me suis assise près de deux personnes. Il sortait deux stations suivantes.

    - La 2ème fois, dans le rer B à Chatelet les Halles, j’entre dans le wagon, je commence à traverser les sièges à la recherche d’un vacant, quand j’ai senti une main au fesse, je me suis retournée, et j’ai regardé cet homme en prenant mon courage à deux main, et j’ai commencé à crier, une femme derrière lui lui criait dessus, d’autres le regardaient d’un air indigné, prit de honte, l’homme sortait à la station suivante.

    -La 3 ème fois, c’était l’année dernière à la station Auber, au mois de juin, un mardi vers 15h, je prenais l’escalator, rer A en direction de Nanterre Préfecture, je sentais quelque chose de bizarre derrière moi, je me suis retournée, c’était un jeune qui a essayé de me tripoter, j’ai crié comme une furie, il m’a sorti « ouais comme ca tu penseras à moi ce soir ! » en se touchant les couilles. J’étais hors de moi, je me suis sentie salie, j’étais tellement en colère que je continuais à insulter dans le vide sur le quai, des gens me regardaient bizarrement. Ce salaud avait bien calculé son coup, comme je descendais avec l’escalator, aucun moyen de le remonter en étant tétanisée à contresens avant qu’il s’enfuit.

    Voilà, vous allez peut-être dire que je suis une mythomane comme Claire, ou me dire que j’étais habillée comme une pute (si vous considerez qu’un tailleur pantalon/veste/chemise pour aller travailler est vulgaire)
    Quand je lis vos messages j’ai l’impression de lire des messages de Taliban, nous les femmes devrions sortir voilées, ou non mieux, avec la Burqha, avoir un couvre feu, et sortir accompagné d’un homme faisant parti de sa famille.
    Je trouve ça pathétique.

    Et dire que ces agressions n’existent pas, c’est faux, c’est ARCHI faux, Il y en a tous les jours, sauf que pour beaucoup ne sont pas signalé.

  57. quelqu'un

    bien entendu on ne parlera pas non plus des actes les plus odieux c’est à dire les hommes qui vont bien plus loin(jusqu’au viol) ou voir même ceux qui le font en bande …

    tout ceux qui dénigre la personne sont puérils et ne pensent pas à ce qui les entoures, il y en a qui ont de la chance et d’autre non. ce que dis cette personne peut ne pas être vraie, on s’en fiche cela montre juste un phénomène que l’on peu rencontrer tout les jours.

  58. Pauline B

    Bonjour, je suis bien de l’avis de Mado, ces agressions existent et moi en 3 mois car ma voiture est tombée en panne j’ai eu aussi affaire à un frotteur dans le tram, donc pour tout ceux qui y croit pas : vous êtes des gros débiles misogynes … moi quand je me suis faite emmerder par ce pauvre type j’étais habillé en noir avec des chaussures de sécurité,un pantalon large noir et une veste large noire, donc rien de provocant, alors arrêtez les sous entendus à la con genre « c’est de la faute des femmes » y’en a qui trouvent ça drôle et bien le jour où vous ferez violer (homme ou femme) et bien ça me fera bien rire aussi !!!
    bon courage Claire et toutes les femmes qui utilisent les transports en communs, ne vous laissez pas faire !

  59. David Leard

    Je suis arrivé de l’Oregon à Paris en 1977 à l’age de 17 ans. Peu de temps après, assis dans un train de banlieue nord à l’heure de pointe, je me suis mis à fermer les yeux. Une femme face à moi de la quarantaine s’est mise à jouer le jeu de « l’entrejambes ». J’ai été fortement surpris, mais ça m’a ouvert les yeux sur ce genre de comportement. Et bien sur, sur le fait que certaines femmes, elles aussis, peuvent trouver du plaisir a ce genre de jeu. Je suis donc heureux de pouvoir annoncer le fait que grâce à cette ouverture des yeux, j’ai pu rencontrer, et me coucher avec, des dizaines de femmes depuis. Le tout est de pouvoir se retrouver les uns les autres, et ne pas chercher à coller une jeune « innocente » qui prendra offense. Si on est un peu psychologue, sait lire les comportements, on ne fait jamais du harcèlement.
    Maintenant que les clubs dite « érotiques » (swinger clubs) se sont de plus en plus répandus dans le monde et notamment en France, Belgique, et Pays-Bas, le monde de l’éroticisme practicable est ouvert à tout le monde à l’age adulte. Car en effet, nous sommes tous des êtres sexuels, et le « crime » contre nature, si j’ose dire, est de l’ignorer ou pire, prétendre que c’est quelque chose de sale ou perverti. Il n’y a rien de plus beau, point barre.

  60. un mec

    Que vous soyez agressée ou témoin de ce genre de chose, n’hésitez pas à réagir par une beigne ou une remarque. S’il y a autant de pervers dans le métro, c’est justement parce qu’ils peuvent tout ce permettre.
    Évidemment, ce genre de comportement est de l’affaire de la police et des agents, mais ils ne peuvent pas être partout. Alors vous seuls pouvez changer ce genre de comportement.

  61. Quelqu'un

    Visiblement la Justine du Marquis de Sade est de retour (à Paris)! Quels malheurs à vouloir être vertueuse! Je pensais qu’elle avait été foudroyée, non?

  62. jarcasse

    Je ne comprends pas pourquoi les hommes sont agressifs à chaque fois qu’ils entendent qu’une femme est victime d’agression x ou y

    Les memes qui traitent d’hysteriques les féministes, mais y a de quoi devenir folle de rage

    Non seulement les droits sont bafoués, leur libertés sont bafouées et en plus faudrait qu’elles la bouclent ? qu’elles s’habillent de sorte à ne pas provoquer ou continuer à s’habiller sexy pour votre plaisir et qu’elles assument les pervers

    Petite rectification c’est pas l’habit qui qui conditionne l’agression, c’est l’opportunité

    Moi je me dis qu’on a un serieux pb en france, je ne sais pas quelles sont ces mères et qui sont ces peres qui ont éduqués des hommes, des chiens pareils

    Quand je lis ces mecs ca me fait vomir, les memes qui sont laches et peureux et qui n’arrivent pas à comprendre ce genre de situation pour un gabarit petit et pas musclé ..

    Je compatis, j’ai honte, nous sommes une race bizarre, et meme moi je ne pense pas connaitre mes amis, les hommes ont toujours une bonne raison pour faire n’importe quoi de leur sexe, qui a tous les droits, bien plus que celui d’une femme

    courage, écourtez le métro et finissez en bus, la méthode de parler fort marche, mais pas agressif, jouez l’idiote sinon c’est frontal et les gros beta n’hésiteraient à surenchérir, n’attendez pas de l’aide, vous voyez comme ca que les bons francais aiment reluquer les cuisses des femmes mais considèrent qu’elles mentent lorsqu’on les importune, donc feingez l’ignorance, assez fort, « monsieur, je suis désolée mais je sens votre sexe sur moi ! »

  63. kami27

    bonjour tout le monde,mail il-ya des femmes qui-ils aime frotter les hommes dans les transports moi jai vue ça plusieur fois il faut pas jujé les hommes svp parce que la femme elle fais toujour son blanc pour elle reste toujour elle la victime et aprés ils dise les hommes ce sons des pervers vous méxcuser par ce-que je suis un magrébin je c pas bien ecrir le français c il ya des fautes et merci pour tous

  64. liberte

    @ Jarcasse,

    Nous ne sommes pas une race bizarre mais plutot une espece bizarre.

  65. Laura91

    traducteur S.V.P!!!!!!!!!!!!!

  66. Céline

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre article alors que je faisais une recherche Google sur les pervers du métro.
    En effet hier, en montant les escalators, j’ai vu un homme plotter les fesses d’une femme en jupe. Au début, je me suis dit que c’était des amoureux très passionnés puis je me suis aperçue qu’arrivé en haut de l’escalator, le mec traçait sa route bien loin de la dame, et qu’eux deux ne se sont pas du tout regardés (pour dire « au revoir » par exemple). J’ai alors compris…
    J’ai compris car il y a quelques années il m’était arrivé des faits similaires dans le métro blindé. Je me souviens d’un jour où le wagon se vidait considérablement, j’étais dos à la sortie mais quand je me suis retournée, un homme a décollé sa main de mon derrière, et quand il a vu que je m’étais rendu compte, il est sortie. Cet exemple n’était pas la seule expérience que j’ai eue…
    Tout ça pour dire que face à cette situation, je ne savais pas comment réagir. Hier, ce n’était pas moi la victime et je ne sais pas s’il aurait fallu que je prévienne la dame plottée, ou si je devais parler au mec…

    Les commentaires que les certaines personnes ont laissés sur cet article me surprennent franchement… Personnellement, je me sens humiliée quand je suis la victime d’un pervers. Et voir que certains disent que ce sont des mensonges ou laissent des commentaires agressifs, ça me fait penser que c’est encore dur de nos jours d’être une femme!

    Bref, Claire, tu n’es pas un cas isolé, et je te soutiens. Parler fort au pervers ça marche!

  67. Nathalie

    C’est simple Mesdames d’après mon expérience, j’ai pue remarquer que ces pervers sont attirer par les jolies filles habiller de façon vulgaire, alors si vous vous faites tripoter souvent chercher le problème sur vous plutôt que sur ces malades.
    C’est simple habiller vous avec un manteau 3/4, ils sont lâche si vous êtes avec votre homme il ne ferons rien aussi, je vous assure que la vous allez voir les mains disparaître de 99% en effet il aiment caresser les fesses mais loin de là les manteaux!

  68. liberté

    Nathalie a raison,
    deguisez vous en boudin vous aurez la paix……

    ok je sors

  69. Lilou

    Je trouve dommage de devoir se « déguiser » pour être tranquille !!! Ok, c’est pas malin de se promener habillée en P… mais pourquoi se priver un décolleté, une jupe un peu courte ou des beaux talons aiguilles ??? Perso tant que je peux encore en porter je le fait … et comme le dit K dans son commentaire, une petite honte à ces pervers ne leur fera pas de mal ! Bien au contraire !!!!! Alors on ne va pas les laisser faire la loi !!!!

  70. nat

    pas mieux…tout à fait d’accord…j’ai tout vécu…astuces: ne jamais mettre de veste au dessus des fesses…j’ai déjà vu aussi le mec mettre une fessée à une femme dans le couloir du métro, j’ai connu 2 fois l’ejac assis en face de moi dans le métro (je ne compte plus le nombre de bites que j’ai entre-aperçues), la main au cul dans un escalier alors que j’avais une valise à la main et un sac dans l’autre…le métro (le train de banlieue)= le lieu privilégié pour tout pervers..il faut l’avoir vécu et avoir emprunté les transports en commun pour comprendre

Laisser un commentaire


Du bon usage des commentaires :
- L'anonymat n'est pas incompatible avec la courtoisie et le respect de chacun.
- Les messages injurieux, agressifs, les critiques gratuites et non argumentées et les attaques personnelles seront supprimés et leurs auteurs bloqués.
- Pour signaler une faute de frappe ou de syntaxe, contactez-nous via la page de contact.