1. métro parisien
  2. RER
  3. tramway
  4. transilien
  5. bus
  6. bus
    vogueo velib autolib metropherique thalys eurostar

SNCF : l’e-billet entre en service
DATE DE PARUTION : 8.06.10

SNCF
, , , , , ,
PARTAGER
La SNCF lance aujourd'hui, l'e-billet (billet électronique) sur 20 destinations en France, avec ce principe l'usager n'a plus besoin de composter son billet. Il est possible d’imprimer sur une simple feuille A4 la confirmation du voyage n’importe où, n’importe quand, mais aussi autant de fois que souhaité. Concrètement, l’e-billet n’est plus un billet, mais un identifiant attribuée pour chaque voyage. Avec le e-Billet plus besoin de vous déplacer pour retirer votre billet en gares/boutiques ou de recevoir votre billet à domicile. On peut aussi échanger ou annuler votre voyage en ligne jusqu’au départ du train si votre tarif le permet. Vous n’avez plus besoin de vous déplacer muni de votre billet pour un échange ou de le restituer pour un remboursement. par Tristan94
laisser un commentaire
commentaires

13 thoughts on “SNCF : l’e-billet entre en service

  1. mais cela existe depuis un bon moment deja, car une fois je suis partie dans le sud ouest, et j’avais imprimé mon billet chez moi sur une feuille de papier !!!

    Signaler ce commentaire

  2. Il était temps, ça fait des années que ça existe en Espagne par exemple. Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup plus de choses qui fonctionne dans les transports là bas….

    Signaler ce commentaire

  3. Ce sont les billets preum’s que l’on peut déjà imprimer, mais que l’on ne peut pas échanger ou se faire rembourser.
    Ici, il y a la facilité du billet imprimé, et la souplesse du billet échangeable.

    Signaler ce commentaire

  4. D’après zebulon.fr, aujourd’hui ce type de billet est étendu à d’autres trajets que les plus demandés. J’en avais utilisé un il y a à peu près un an sur Paris – Lyon en TGV non-idTGV.

    Signaler ce commentaire

  5. Ce n’est pas nouveau, on peut déjà imprimer ses billets sans qu’ils ne soient preum’s. Tout du moins, les miens étaient au moins associés à une Carte Escapades par exemple. Plusieurs voyages déjà, depuis au moins octobre/novembre de l’année denière.

    Signaler ce commentaire

  6. Quelqu’un pourrait m’expliquer qu’est-ce qui a changé pour qu’on n’ait plus besoin de composter son ticket ?
    Comment on prouve qu’on a consommé ce ticket ?
    Qu’est-ce qu’apportait le compostage auparavant ? Qu’est-ce qu’il prouve au juste ? (parc’que le billet tgv contrairement à celui de banlieue désigne un train bien précis : Sujet de prise de bec d’ailleurs une fois avec un contrôleur de TER qui me réclamait 10 euros pour défaut de compostage, alors que sur le billet il y avait marqué la destination, l’heure du train et ma place !)

    Signaler ce commentaire

  7. @Nzo:
    Meme sur un billet TGV, qui indique heure du train, destination et place, il faut composter. Si tu ne le compostes pas, tu peux voyager puis ensuite, en supposant que tu ne rencontres pas de controleurs, tu pourrais aller a une borne pour le faire echanger / partiellement rembourser.
    Du coup, j’ai de gros doutes quant aux droits du client qui aurait un billet electronique et qui raterait son train. Peut-il se faire rembourser sans probleme ? Comment peut-il prouver qu’il n’a effectivement pas voyage, si jamais il se presente a un guichet apres l’horaire d’arrivee indiquee sur son billet ?

    Signaler ce commentaire

  8. @ Fanwe et NZO,

    j’ai eu des billets comme ca entre les mains pour faire des paris lyon en idtgv, et pour monter à bord du train, il faut se faire scanner son billet par un agent sur le quai.

    ceci doit probablement permette de neutraliser les billets utilisés.

    Signaler ce commentaire

  9. J’utilise régulièrement des billets électroniques, et jamais je n’ai été contrôlé ailleurs que dans le train.

    Je suppose qu’avec un tarif permettant le remboursement après départ, si jamais on n’est pas contrôlé, on gagne un voyage gratuit… Idem si pour une quelconque raison le contrôleur n’utilise pas son scanner et se contente de vérifier le trajet de visu sur le billet.

    Signaler ce commentaire

  10. Le contrôle sur le quai avant l’accès au train se fait uniquement sur idTGV (une fois à bord, le contrôleur débarassé de la mission qui lui vaut son nom devient alors « superviseur »)

    L' »e-billet » idTGV comporte un gros code-barre 2D qui est scanné.
    Sur TGV classique, le code est plus petit, et le contrôleur ne fait que regarder le billet (mais il peut/pourra sûrement le scanner s’il a un doute sur son authenticité).

    Signaler ce commentaire

  11. je viens d’acheter un « e-billet ». et en fait jvais devoir appeler un contrôleur avant dêtre dans le train pour qu’il scanne mon billet ?
    en fait, le scanne permet de voir quoi ? s’il est valide ? et sur le scanne, il peut aussi voir notre identité pour voir si c’est le même sur le billet ? je ne comprends pas trop à quoi sert exactement le scanne.
    Merci de me répondre si vous pouvez :)

    Signaler ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Du bon usage des commentaires :
- L'anonymat n'est pas incompatible avec la courtoisie et le respect de chacun.
- Les messages injurieux, agressifs, les critiques gratuites et non argumentées et les attaques personnelles seront supprimés et leurs auteurs bloqués.
- Pour signaler une faute de frappe ou de syntaxe, contactez-nous via la page de contact.

13 thoughts on “SNCF : l’e-billet entre en service

  1. mais cela existe depuis un bon moment deja, car une fois je suis partie dans le sud ouest, et j’avais imprimé mon billet chez moi sur une feuille de papier !!!

    Signaler ce commentaire

  2. Il était temps, ça fait des années que ça existe en Espagne par exemple. Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup plus de choses qui fonctionne dans les transports là bas….

    Signaler ce commentaire

  3. Ce sont les billets preum’s que l’on peut déjà imprimer, mais que l’on ne peut pas échanger ou se faire rembourser.
    Ici, il y a la facilité du billet imprimé, et la souplesse du billet échangeable.

    Signaler ce commentaire

  4. D’après zebulon.fr, aujourd’hui ce type de billet est étendu à d’autres trajets que les plus demandés. J’en avais utilisé un il y a à peu près un an sur Paris – Lyon en TGV non-idTGV.

    Signaler ce commentaire

  5. Ce n’est pas nouveau, on peut déjà imprimer ses billets sans qu’ils ne soient preum’s. Tout du moins, les miens étaient au moins associés à une Carte Escapades par exemple. Plusieurs voyages déjà, depuis au moins octobre/novembre de l’année denière.

    Signaler ce commentaire

  6. Quelqu’un pourrait m’expliquer qu’est-ce qui a changé pour qu’on n’ait plus besoin de composter son ticket ?
    Comment on prouve qu’on a consommé ce ticket ?
    Qu’est-ce qu’apportait le compostage auparavant ? Qu’est-ce qu’il prouve au juste ? (parc’que le billet tgv contrairement à celui de banlieue désigne un train bien précis : Sujet de prise de bec d’ailleurs une fois avec un contrôleur de TER qui me réclamait 10 euros pour défaut de compostage, alors que sur le billet il y avait marqué la destination, l’heure du train et ma place !)

    Signaler ce commentaire

  7. @Nzo:
    Meme sur un billet TGV, qui indique heure du train, destination et place, il faut composter. Si tu ne le compostes pas, tu peux voyager puis ensuite, en supposant que tu ne rencontres pas de controleurs, tu pourrais aller a une borne pour le faire echanger / partiellement rembourser.
    Du coup, j’ai de gros doutes quant aux droits du client qui aurait un billet electronique et qui raterait son train. Peut-il se faire rembourser sans probleme ? Comment peut-il prouver qu’il n’a effectivement pas voyage, si jamais il se presente a un guichet apres l’horaire d’arrivee indiquee sur son billet ?

    Signaler ce commentaire

  8. @ Fanwe et NZO,

    j’ai eu des billets comme ca entre les mains pour faire des paris lyon en idtgv, et pour monter à bord du train, il faut se faire scanner son billet par un agent sur le quai.

    ceci doit probablement permette de neutraliser les billets utilisés.

    Signaler ce commentaire

  9. J’utilise régulièrement des billets électroniques, et jamais je n’ai été contrôlé ailleurs que dans le train.

    Je suppose qu’avec un tarif permettant le remboursement après départ, si jamais on n’est pas contrôlé, on gagne un voyage gratuit… Idem si pour une quelconque raison le contrôleur n’utilise pas son scanner et se contente de vérifier le trajet de visu sur le billet.

    Signaler ce commentaire

  10. Le contrôle sur le quai avant l’accès au train se fait uniquement sur idTGV (une fois à bord, le contrôleur débarassé de la mission qui lui vaut son nom devient alors « superviseur »)

    L' »e-billet » idTGV comporte un gros code-barre 2D qui est scanné.
    Sur TGV classique, le code est plus petit, et le contrôleur ne fait que regarder le billet (mais il peut/pourra sûrement le scanner s’il a un doute sur son authenticité).

    Signaler ce commentaire

  11. je viens d’acheter un « e-billet ». et en fait jvais devoir appeler un contrôleur avant dêtre dans le train pour qu’il scanne mon billet ?
    en fait, le scanne permet de voir quoi ? s’il est valide ? et sur le scanne, il peut aussi voir notre identité pour voir si c’est le même sur le billet ? je ne comprends pas trop à quoi sert exactement le scanne.
    Merci de me répondre si vous pouvez :)

    Signaler ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>