18.03.11

RER B : Drame à Cité UniversitaireRER B

Ma petite amie et moi avons été témoins d’un suicide a la gare de Cité Universitaire hier soir, c’est assez dur comme scène, ça m’a fait frissoner sur le coup, on a quitté le quai en même temps, étant donné que l’ambiance est devenue flippante…

je suis pas trop sous le choc mais à vie j’oublierais jamais cette scène, ma petite amie a eu la malchance de le voir se laisser tomber, moi nan, ouf, elle aussi n’est pas trop choquée mais presque…je ne vous souhaite jamais d’assister à ce genre de scène…bonsoir

par Youle 92

31 Petits Mots sur “RER B : Drame à Cité Universitaire”

  1. rose

    Bonjour,

    je suis arrivée hier soir à la station Cité universitaire dès l’annonce de l’incident. C’était la grosse panique car tout le monde se rabattait sur le tramway mais beaucoup de voyageurs ne savaient comment faire pour trouver le moyen de rentrer chez eux.

    Les pompiers étaient là et les quais et la gare ont été rapidement évacués.

    Ce qui m’inquiete, c’est que bien souvent dans ce genre de cas, les gens de la RATP ou transilien ne prennent pas en main la situation pour mettre en place immédiatement une cellule de crise (pour les gens qui ont assisté à la scene en direct).

    De plus, aucun guide pour les voyageurs perdus.
    Personnellement, je n’ai pas l’habitude de passer par ce quartier et je ne connais pas les moyens de transport mis à disposition dans le quartier. Ou sont situés les bus ? On ne sait pas.
    Heureusement qu’il y a le tramway qui passe juste en face de la station…

    Merci de m’avoir lu

  2. sandrine

    mon mari était la aussi mais dans le RER , il ne voulait pas voir le drame mais sans le vouloir ses yeux sont tombés sur le drame cela lui a fait un choc !
    il était choqué aussi par ce drame .

  3. VINCENT

    C’est la loi des séries sur le RER B ?

  4. giina971

    bonjour est ce possible d’avoir des renseignement sur cet evenement svp merci

  5. Alex C

    J’étais aussi présent… Je venais d’arriver sur le quai direction « province », pas loin de l’accès. Je me souviens que j’avais vu comme une lumière de l’autre coté du quai, dir Paris comme si qqn était en train de « cibler » avec un projeteur cet endroit du quai et des rames. (et un peu d’agitation), plus 2-3 nanas. Je me suis dit: « Ces points de lumière vont faire arrêter le RER ». Ensuite, j’ai entendu le RER, et j’ai détourné le regard, en avançant sur le quai… et le fait qu’il est entré normalement, mais a fortement freiné ne m’a pas étonné. Je me suis dit: « Tient, j’ai un don ». Donc, RER arrivant depuis « Gentilly » arrêté au bout de ses 10m. Ensuite, je remarque que aussi le RER depuis Paris est arrêté. Le conducteur du RER depuis la province sort sa tête par la fenêtre pour regarder derrière. Viennent ensuite les annonces « suite à un accident grave de voyageur, veuillez quitter le quai!!! » c’est ensuite que je me suis dit: « Il doit y avoir effectivement quelque chose… » et je suis retourné du coté où j’ai vu les « flash »… et là, horreur!!! sous le RER, allongée, je vois la partie du bas d’une personne… une dame, je crois… les deux pieds… sans chaussures…
    Wow wow!!! j’ai regardé 2 secondes… il m’a semblait qu’elle bougeait encore… et puis je suis parti… assez dur…. effectivement… d’autant que j’ai été à 5-6 m quand ça c’est passé… Assez bouleversant.

  6. Rodie

    J’étais dans une rame direction banlieue lorsque le drame a eu lieu.

    Le conducteur a juste fait entrer le museau du train dans la gare Cité U pour que sa cabine soit à quai et a fait évacuer le train par là.

    En remontant le quai à pied, j’ai vu la rame vide arrêtée dans le sens banlieue-paris et des gens accroupis essayant d’entrer en communication avec une personne allongée sous le train. Je ne sais pas si cette personne était vivante et consciente. Je suis très vite sorti de la gare.

  7. Lune18

    Je compatis Youle, je sais pas comment tu tiens le coup.

    J’en profite pour écrire là-dessus, parce que cette semaine c’est difficile de rester insensible à ces évènements surtout sur la ligne B.

    Moi j’en peux plus de ces suicides… je veux dire, ça me glace le sang, et ça me rend triste…

    Je crois que c’est le 6ème « accident grave » cette semaine sur la B, c’est pas possible…

    Je vis depuis 8 mois en IDF et impossible de m’y faire à ces suicides par mutilation (parce que tous les suicidaires ne font pas ça !).
    J’adore Paris mais j’avoue avoir du mal à gérer les « agressions » de toutes sortes.

    C’est du terrorisme visuel je trouve, même si le suicidé ne le réalise probablement pas, parce qu’il a sûrement perdu sa « conscience », telle que nous l’avons en tant que personnes actives et bien ancrées dans la vie : il est déjà parti très loin dans son désespoir je pense…
    Quelle s…perie, la dépression. J’ai perdu un ami comme ça, c’est vraiment le cancer de l’âme.

    Ces suicides me font à la fois de la peine pour le désespéré, les proches, les témoins, les sauveteurs et bien sûr les conducteurs : bref, vive l’empathie et l’hypersensibilité.
    Et quelle impuissance face à tout ça.

    Je sais pas comment vous faites, les « Parisiens » de souche. C’est pas un reproche, c’est vraiment une question : dites-moi, comment gérez-vous ces « agressions » ? Moi j’y arrive pas, et j’appréhende le jour où je serai témoin directe. Je suis cardiaque et honnêtement je sais pas comment je vais réagir.

    Et j’ai lu de ces trucs sur ce blog…
    Que les conducteurs s’en fichent et ne doivent pas être plus émus que ça par exemple, ou qu’il n’y a que les familles qui ont le droit de se plaindre, ou que des badauds prennent des photos.

    Rajouter à la difficulté de la mort la perspective d’images horribles (vous me direz, il n’y a pas de ‘belle mort’, mais quand même…), quel épreuve pour les proches, oui, mais pour les témoins aussi !! Quel traumatisme enfin !! Eux aussi ont le droit de se plaindre !
    Et une telle horreur, même quand on y est confronté souvent (les pompiers), je doute qu’elle devienne un jour une banalité légère !
    Contredisez-moi les professionnels si je me trompe !

    Enfin, jusqu’à présent j’encaissais mais là ça s’est produit à mon arrêt, c’est bête mais j’ai dû me faire violence pour y aller ce matin.

    Je m’excuse de m’être lâchée mais cette semaine c’est dur (l’actu n’aide pas non plus :( ).

    Mes condoléances à la famille et aux proches de cette personne, bon rétablissement aux témoins, bon courage au personnel du RER B…

  8. Alex 91

    J’étais dans le train qui arrivait de Denfert quand il a pilé soudainement à l’approche de Cité U. Seul l’avant du train était à quai. Le conducteur nous a averti qu’un accident grave de voyageur venait de se produire à l’instant et que nous devions évacuer par sa cabine.
    Tout le monde est descendu dans le calme et nous avons avancé jusqu’à la sorti. Une personne s’était laissé tomber sous le train sur le quai d’en face.
    Sans le vouloir j’ai regarder sur les rails et comme l’accident venait juste d’avoir lieu les parties du corps du malheur était toujours là.
    Des gens s’était assis sur les sièges et regardaient, d’autres étaient encore dans le train victime de l’accident.
    Beaucoup de voyageurs ont ralés et certains étaient presque déçu de ne pas voir le corps.
    Aucun agent RATP n’étaient là pour faire évacuer les quais, seul le conducteur et son sang froid.
    Je suis encore perturbé par cette scène et je vais y repenser à chaque fois que je serais obligé de passer par cité U

  9. JS

    Oula, il ya trop de suicide cette semaine, c’est abusée pour la ligne B.

  10. Sofi

    Bonjour

    J’ai hélas assisté un jour à ce genre de drame et ca ma choqué, j’ai même pleuré, c’est vraiment pertubant.

  11. Nico

    Je compatis.
    J’ai déjà assisté à une telle scène.

    Sur le coup, je n’ai pas bien réalisé ce qu’il se passait, je n’arrivais pas à croire ce que j’avais vu.

    Je n’ai pas vu la personne se jetter, je l’ai juste vu disparaître sous le RER…
    Et c’était également sur la B.

    Cela s’est passé il y a bientôt 15 ans, mais jamais je n’oublierais.

  12. Mach

    On s’en cogne de tout ça ! Le gars est mort, paix à son âme mais on ne va pas écrire un article à chaque suicide !

  13. Machiniste Receveur Montrouge

    @ rose

    A Cité U il n’y a que le RER B et le T3.

    Pour avoir des bus il faut aller au Stade Charléty pour avoir le 21 qui passe au Luxembourg, plus loin à la Poterne des Peupliers il y a le 57 qui va à Laplace. De l’autre côté il y a le 88 qui passe à Denfert (mais peu de fréquence) et plus loin la Porte d’Orléans avec les bus qui prennent la N20.

    De plus des bus de substitution ont été mis en place, mais il faut trouver les bus et surtout les conducteurs, généralement des agents en fin de service qui se portent volontaires mais il faut le temps de les mettre en place.

    @ Alex 91

    Et le conducteur du train ce n’est pas un agent RATP ???

    Dans une gare de la taille de Cité U il y a juste l’agent de gare plus les conducteurs des trains. Donc les conducteurs sont occupés à évacuer leur train et l’agent de gare est occupé à prévenir les secours, donc non sur le coup il n’y a personne pour s’occuper du quai…

  14. Youle 92

    J’avoues que ça me revient par image récurrente…une vision pas compréhensible, pas assimilable car comme l’a dit ma petite amie, le cerveau humain n’est pas habitué à ce genre de scène, pour lui un être humain ça prend le train, on est donc marqué à vie…et je prierais juste les gens de ne pas dire que la personne bougeait car le corps tout entier était bien inerte…

  15. Julie

    Bonjour, Je suis tres choquee par les voyageurs egoistes et sans coeurs qui se plaignent et osent dire que la personne n avait qu a aller se suicider ailleurs! C fou, quel monde cruel.
    Oui j ai mis 2h30 pour rentrer mais de loin je pensais a cette personne, ses proches…
    Toujours cette question en tete , pourquoi? Pourquoi?
    Essayez d etre vigilants , d observer les gens autour de vous…
    Un « ca va? » peut etre suffisant pour faire renoncer une personne a mettre fin a ses jours, vous ne pensez pas?

  16. Mach

    @Julie : t’as été élevée chez les bisounours ? t’as déjà demandé à un gars dans la gare comment il allait ? A un sdf comment il allait ?

    Bref arrêtez toutes cette hypocrisie. Vouloir se faire passer pour ce que l’on n’est pas, c’est moche.

  17. SweetCCB

    J’étais sur le quai, à coté de l’homme qui s’est laissé tomber.
    Il y avait aussi un groupe d’anglaises juste à coté.

    Une horreur ce 17 mars à 18h48.

  18. plouf

    Julie > +10000, sauf que pour le « ça va », faut déjà savoir qu’elle compte se jeter sur le train, ce qui est bien souvent hélas difficilement prévisible… Mais c’est clair que les Parisiens vivent trop perso, trop dans le chacun pour soi et l’indifférence… Peut-être est-ce en partie à cause des mauvaises conditions de transport d’ailleurs qui rendent les gens dingues et font que le soir ils n’ont que pour envie le fait de rentrer chez eux, mais également à cause de la trop forte proximité, qui n’est pas bonne en soi non plus…

  19. TrainTrain

    Quand on est sur le terrain, l’entourage de la personne en question est vraiment la dernière chose à laquelle on pense.
    Les dizaines de milliers de personnes à gérer dans les voies, dans les gares sont VRAIMENT le plus important, surtout pour éviter le sur-accident.
    Je me répète mais y’en à marre de cette compassion à deux balles.
    Pensez un peu à l’échelle de toute un bassin de population qui se retrouve dans la mer… à cause d’une seule personne.
    Ceux qui vont perdre leur boulot, qui ratent un RDV important et surtout ceux qui assistent à la scène!
    Pour avoir eu quelqu’un sous mes roues, ce n’est pas une partie de plaisir mais j’ai plus pensé à mes voyageurs qu’il fallait évacuer qu’au gars en dessous.

  20. pierre

    D’accord avec des remarques précédentes, la SNCF pourrait faire un effort pour assister ses usagers en cas de tels drames. J’ai été témoin (très rapproché) d’un suicide sur cette même ligne à Denfert Rochereau le 9 mars à 13h18 mais aucune assistance de la gare ! En particulier à une jeune femme qui était devenue folle et que nous avons nous même prise en charge sans succès. Seuls employés de la gare : une jeune employée en tenue sur le quai et le chauffeur du train. J’étais très ému et mon coeur battait fort. J’aurai bien aimé m’asseoir un peu et prendre un tranquilisant (ou un petit Cognac). Hélas, rien de tout cela, les policiers sont rapidement arrivés et nous ont tous viré. J’ai dû payer un 2nd ticket pour me rendre à Orly par le bus.

  21. tetue

    @Plouf : « les Parisiens vivent trop perso, trop dans le chacun pour soi et l’indifférence… Peut-être est-ce en partie à cause des mauvaises conditions de transport » Pitié, arrêtez avec ces caricatures débiles ! qui en disent plus long sur votre perception dégradée de l’humanité, que sur la réalité des personnes que vous croisez.

    Perso, je n’ai jamais connu plus d’égoïsme criminel qu’en rase campagne. Ce qui répond de même à @Lune18: j’ai vu bien plus d’horreurs sanglantes hors de Paris, qui n’a pas le monopole de l’ »agressivité ».

    Allez quoi, relax, souriez et tout ira mieux !

    Mes condoléances à la famille.

  22. dutchy

    moi je suis conducteur , il m’est arrive de passer sur quelqu’un avec un train , et la si les clients se sentent seul dans des cas comme ca , moi j’ai du attendre en pleine voie que l’on m’aide apres plus de 90 mins

  23. lolo13

    Ce n’était pas la peine d’acheter un 2 eme ticket une simple explication au machiniste qui était au courant c’est sûr suffisait, faites ça la prochaine fois^^.
    Point technique Denfert rochereau ce n’est pas la sncf mais la ratp.
    Et il n’y a pas de cellule psychologique pour les agents ni pour la police ni pour les pompiers ni pour les pompes funèbres.

    Le plus urgent dans ces situations là c’est faire repartir les trains/métro au plus vite alors tout ce qui est émotionnel est traité après. Si la jeune employée s’était occupée de tout ceux qui étaient choqués le trafic aurait été interrompu 4 heures de plus.

  24. Julie

    @ mach
    Oui mon cher! J ai parle a une femme qui pleurait sur le quai et qui avancais vers le bord. Eh ben je l ai sauvee… Apres c est sur, la plupart ne sont pas en pleures…
    J ai lu quelque part qu un homme etait carrement descendu a 2reprises avant l arrivee du train mais personne n a appelle des agents ou coupe l electricite, il est decendu une 3ieme fois et la le train etait la…..

    Priez pour ne pas que ce soit un de vos proches, car la vous ne pourrez pas dire, quel conard m as fait rate mon rdv ? Quel cona**e m as fait perdre mon emploi???

  25. Julie

    Bien parle plouf!

  26. poups

    Quand une personne veut se suicider même les proches ne s’en rendent souvent même pas compte.
    Alors être vigilent comme dit Julie, je n’y crois pas trop. Quand on vient de se farcir sa journée de boulot, ça me semble totalement irréaliste de surveiller du coin de l’œil son voisin de quai (un total inconnu) pour voir s’il ne va pas lui venir l’idée saugrenue de se jeter sous la prochaine rame.
    On ne peut que constater notre impuissance devant ces drames et aussi avoir une pensée pour les conducteurs de rames qui sont, sans doute, en première ligne et les plus choqués.
    Enfin, j’abonde dans le sens de TrainTrain, même si ça pénalise au niveau du temps, l’urgence est la sécurisation pour éviter tout risque de sur-accident. Il y aura hélas toujours les excités, râleurs pressés et les voyeurs morbides qui se bousculeront pour avoir leur dose d’émotion. Ca on n’y peut rien:-(

  27. Mach

    @ Julie : qu’un type descende sur les voies et que personne ne le signale c’est complètement anormal mais ça n’a aucun rapport avec le fait qu’on puisse penser que ce type-là est égoïste (même inconsciemment) parce qu’il pénalise des millions de gens.

    Pour vous rater un examen à cause d’un mec qui s’est jeter sous les voies c’est normal ? Ca ne peut déclencher quelconque colère ? Même si le candidat ne peut le repasser avant 1 an ? Même si ce candidat est parti 1 à 2h avant l’heure de son examen ?

    Sur les RER A et B il transite chaque jour des millions d’usagers. Il est facile de penser que statistiquement, un suicide engendrera de très nombreux cas comme celui-ci. Personnellement, je ne peux donc penser le suicide autrement qu’en un acte égoïste. Et je ne parle même pas du conducteur du train en question. Il sera marqué à vie par ce suicide… mais bon ça n’est rien comparé à la souffrance de la personne qui s’est jetée sous son train vous me direz…

  28. rose

    A machiniste

    Merci pour toutes vos précisions pour rejoindre les bus. Mais c’était sur l’instant que nous avions tous besoin de ces informations.

    C’est sur que quand il arrive ce genre de choses, c’est la panique.
    A défaut de cellule psychologique, un agent RATP ne peut il pas rediriger les voyageurs ? Cela fait un peu partie de leur métier non ?

    Et lors de leur formation n’est il pas prévu des cours de « gestion des crises » ?

    Regardez comment dans certains pays ils sont disciplinés et organisés meme en cas dur !!! Vous voyez à qui je veux faire allusion…

  29. Julie

    Poups tu as en quelque sorte raison, moi je fais tres attention car depuis que j emprunte cette ligne il y a eu plus de 30 suicides du coup je suis toujours stressee a l idee de vivre ca en direct meme si c est vrai que sur 100 personnes qui veulent mettre fin a leurs jours 1 sera en pleurs ou montrera son intention de sauter sous le train…

    @ mach : je reconnais que tu as raison… Mais ce que je reproche ce sont les mots, je comprend la colere mais comme tu l as si bien dit : ce n est rien compare a la personne qui s est jete sous le train…. Apres nous n avons pas tous la meme sensibilite et surtout le meme vecu….

  30. tetue

    @rose : j’ai vu des agents RATP informer et rediriger les usagers et je leur trouve bien du mérite et du courage, vu certaines réactions d’usagers ! Merci à eux !

  31. pierre

    Lolo13 merci de tes précisions, je vois que tu es dans le coup, RATP probablement ? J’essaierais dans ce cas de me faire rembourser le ticket VAL (10.25€) lors de ma prochaine venue à Paris. Mais pourrais-tu m’en dire un peu plus, je reste vraiment sur ma faim en 1s 1/2 j’ai vu une forme humaine situé à 2 m de moi bondir en un éclair sous le RER qui entrait en gare et puis plus rien le trou noir dans ma tête. C’est vraiment traumatisant, je cottoyait cet homme (probablement jeune) sans même le voir alors qu’il allait exécuter la décision la + importante de sa vie. Qui était cet homme ???? S’en est-il sorti ?

Laisser un commentaire


Du bon usage des commentaires :
- L'anonymat n'est pas incompatible avec la courtoisie et le respect de chacun.
- Les messages injurieux, agressifs, les critiques gratuites et non argumentées et les attaques personnelles seront supprimés et leurs auteurs bloqués.
- Pour signaler une faute de frappe ou de syntaxe, contactez-nous via la page de contact.