18.07.11

La jupe : « trop dangereux dans le métro »

jupe-metroPorter une jupe, à une heure de pointe, semble de nos jours tout aussi dangereux que de téléphoner avec un smartphone dans le métro.

En effet, le fait même de porter autre chose qu’un bon jean ou qu’un pantalon de tailleur est trop souvent considéré comme un appel à … à quoi d’ailleurs ? Attouchements, commentaires, sifflements.

Ayant pris la ligne 9 régulièrement cette année, le matin en heure de pointe, j’ai pu connaitre le bonheur des petites mains bien placées quand le métro est bondé, ou encore les hommes se collant avec insistance à moi, me permettant à 2 reprise de sentir… leur sexe en érection.

Je suis une jeune fille polie, timide, et je ne me suis jamais permise de m’exprimer, ou de réprimander la personne : tétanisée, je me sentais incapable de réagir. Mais il est de même parfois dans les couloirs, à Chatelet ou encore à La Défense, sur la ligne A.

Existe-t-il un moyen de dénoncer ces agissements ?

par iPaup

52 Petits Mots sur “La jupe : « trop dangereux dans le métro »”

  1. juju972

    ba oui il en existe : porter plainte !! Ou vous chopper le mec, après 2 ou 3 baffes ca devrait le calmer (srtout devant tt le monde) ;)

  2. stephadc

    Il ne faut pas te laisser faire !
    Le fait que tu sois belle et habillée légèrement ne doit pas permettre aux autres de te manquer de respect !
    Pour ceux qui te collent dans les transports , une bonne remarque humiliante bien audible les calmera certainement !
    Pour ceux qui sifflent et font des commentaires , mieux vaut vérifier avant qui en sont les auteurs , car une réaction peux les inciter à aller plus loin !
    Bref , pas facile d’être un femme dans les transports , et cela à toute heure !
    Il m’est déjà arrivé d’intervenir face à des gros lourds , alors que tous les autres voyageurs s’écartaient discrétement !
    Courage !

  3. Blurp

    En plus de la baffe, il y a aussi le fait de l’affubler bien fort d’un petit nom du genre « pervers » par exemple.
    Sinon, si vous vous balader avec une boisson, verser lui sur la tête ! J’ai déjà vu une femme le faire, c’est très efficace. :)

  4. Jeremy

    Faire un signalement aux personnels ratp ou suge. Il y a des policiers en civil qui pourrons intervenir.

  5. Moi

    Mitho blablabla

  6. Le silence des agneaux

    Je ne saurais tout à fait vous dire quoi faire dans ce genre de situations, mais peux vous dire ce qu’il faut éviter de faire.
    A éviter donc surtout, c’est d’appeler à l’aide le conducteur : il va tout simplement en rajouter une couche, en vous rappelant que lui est là pour conduire des trains, et pas pour faire assistante sociale.
    A éviter dans un second temps, d’appeler ces gens de la SUGE ou de la police ferroviaire : C’est bien connu, déjà ils ne sont jamais là quand on a besoin d’eux; mais en +, ils sont potentiellement pire que le pervers sur lequel vous avez pu tomber.

    ils parlent beaucoup + qu’ils n’en font !! n’est-ce pas stephadc super-man ? ;-)))

  7. dacok

    Se diriger vers la sécurité RATP ou des policiers s’il y en a de visibles, voyant la destination il relâchera sa pression mais aller jusqu’à eux et dénoncer pour qu’ils l’attrapent.

    S’il n’y en a pas en vu, faire une remarque bien audible. Car le mec croit son geste est apprécié en cas de silence. Mieux vaut au contraire qu’il sache qu’il est en train de violer une personne.

    Et si vous n’osez pas : porter plainte après coup pour que les forces de l’ordre sache au moins où il se passe quoi (si ça devient répétitif sur une même ligne ou dans une même station, ils surveilleront)

    Sinon, tout bête, s’il n’est pas interdit de mettre des jupes courtes, elles sont visiblement « trop efficaces » sur vous : peut-être mettre un truc plus long pour le trajet, car croiser un mec pareil fait partie du risque… ( les motards mettent bien une combi en cuir le temps d’un trajet. La chute est un risque. )

    C’est dommage que le métro ne soit pas plus confortable mais en même tempson y est de plus en plus tassés et nombreux donc ça ne peut que se multiplier…

  8. Manon

    « Porter une jupe, à une heure de pointe, semble de nos jours tout aussi dangereux que de téléphoner avec un smartphone dans le métro »
    faut pas déconner, bande de flippés.

  9. jerome/rene belin

    Oui, une des solution est de tapper.
    Mais aussi ne pas oublier qu’un habit a une dimension fonctionnelle. Qui doit s’adapter au lieu et au climat.
    Ipaup, portes-tu des talons hauts dans le métro? Pourquoi pas?

  10. Johnny

    Un conseil, crie et affiche le mec en le traitant de porc devant tout le monde, et puis tu le gifles ! une fois un mec c’était amusé à ça, la fille file lui à décollé une droite dans le nez, c’était du Mormeck lol, après il s’est barré de la rame et on a félicité la nana =)

  11. Mach

    Hors sujet mais la ligne 9 est la ligne des jolies filles. Surtout entre Roosvelt et Porte de Saint Cloud !

    Sinon oui une réflexion ou de l’eau sur la gueule ça calme rapidement.

  12. valy91

    Petit truc dont je me sers régulièrement :
    Un parapluie en bois que l’on porte à l’épaule comme un sac à main.
    Quand le pervers se colle, tirer sur la sangle du haut vers le bas. Mécaniquement, le parapluie se soulève du bas vers le haut lui remettant les idées en place … et les choses de la vie aussi ;-)

  13. francois

    Même pour un homme ce n’est pas très agréable d’être collé …
    je n’aime pas ça … Mais en heure de pointe sur le RER difficile de ne pas être compressé pourtant je suis également timide et me vois mal reprocher à quelqu’un de me coller dans ces circonstances…

    J’ai trouvé la parade:
    ma sacoche me sert de « bouclier » … Peut-être peux-tu faire pareil avec ton sac?

  14. Lechat78

    Un bon coup de genoux dans les valseuses ça le calmera !

  15. Yooplaboom

     » ou encore les hommes se collant avec insistance à moi, me permettant à 2 reprise de sentir… leur sexe en érection »

    N’importe quoi… Espèce de mythomane ! Pourquoi pas des éclaboussures tant qu’on y est ?

  16. Olé

    Non mais c’est vrai quoi.

    http://www.youtube.com/watch?v=wkzqMV0JFUI

  17. Bluedks

    @ Yooplaboom : pourquoi mytho ? Des pervers y’en a un paquet. J’ai déjà eu du sperme sur un pantalon.

  18. zOrg

    Lol Yooplaboom. On va nous faire croire que DSK prend le métro…

  19. stephadc

    @le silence des agneaux :
    On peut tous désormais affirmer que tu ne brilles pas par ton courage !
    Etonnant pour quelqu’un qui repproche sans cesse aux cheminots leurs manque d’ « humanisme » , d’accuser les cheminots de faire partie des pervers et ne pas imaginer qu’ils puissent aider les gens en danger !
    Ils nous arrivent même de faire monter des personnes en détresse en cabine pour les protéger !
    Je serais plus du genre à en faire plus que j’en dis , toi tu parles beaucoup et donne beaucoup de leçons !

  20. Conducteur ligne C du RER

    seigneurs des agneaux : c facile de critiquer hein !!! lol

  21. Conducteur ligne C du RER

    silence dsl

  22. Laura

    Comme le souligne beaucoup: lui hurler dessus. Généralement peu habitués, ils partent discrets, la queue entre les jambes ;)

  23. Yooplaboom

    Une femme qui subirait ça ne l’écrirait pas de cette façon, là on se croirait limite dans un roman érotique.
    A quoi ressemblent les hommes capables de telles choses ? Je prends le métro, bus, RER depuis plus de 20 ans et je n’ai jamais assisté à un telle scène, ni même entendu une femme se plaindre en direct.

  24. ca suffit/rené belin

    J’ai le témoignage d’un controleur de la sncf. Si on se plaint d’une « agression », la première qu’il vous demandera c’est: « avez vous votre billet ». Sinon, il ne s’occupera pas de vous et vous fera descendre à la prochaine. C’est dit et écrit. Alors leur demander de l’aide? Hum! Mais pas trop d’illusion svp. Et attention à la propagande du gentil cheminot qui aide la veuve et l’orphelin.

  25. Sidérée

    @Yooplaboom
    Peu de femmes se plaignent en direct parce que actuellement, car peu trouvent vraiment de quoi les aider puis sur le coup, il semble y avoir tellement de barges qu’il ne semblerait parfois pas impossible de tomber sur un qui vous en collerait une et vous traitant ensuite se sale p***, et puis il y a la fierté, moi je me suis sentie souillée apres avoir vecu ça, et j’avais qu’une envie apres coup : retourner en arriere pour lui coller des coups de lattes et rentrer chez moi pour ne plus ressortir.
    J’ai deja vecu des faits similaires, pas autant que sentir l’engin de quelqu’un dans mon dos, la faut être sacrement collé quand même, mais une main au derriere pas un vieux c**, j’ai couru au fond de ma rame sans reflechir, un autre jour, un homme un peu trop entreprenant qui a tenté par la suite de me trainer en dehors du metro parce que j’avais refusé d’aller « boire un café et pourquoi pas plus » (pas une seule aide, il aura fallu que je crie pour qu’il se decide a lacher).
    Je suis tentée de la croire un peu, tu n’es pas psy, et comment pouvez vous affirmer si surement pour certain qu’elle fait de la mythomanie?
    Quand bien même elle aurait tort, vous n’avez pas idées du nombre recurrent de fois ou certains pensent etre tout permis, il y a Pigalle pour ça pourtant.

    Et pour l’histoire des jupes qu’on a qu’a pas mettre, je porte des jupes qui vont plus bas que le genoux et meme en jean ça empeche pas les gros lourds de vous prendre comme un bout de viande (et pourtant je suis plutot sobre niveau habits) alors les remarques du genre, « par ce temps gnagnagna » « portez plus de jupes courtes » je serais tenté de vous dire, mais alors, pourquoi pas tous se balader en armure? Bien oui mesdames et messieurs, les agression par coups de couteaux, ça arrive et pas qu’aux autres après tout! ;-)

    Pas mecontente de partir à la cambrousse moi.

  26. fleurdeschamps

    Complètement d’accord avec Yooplaboom. Je pense que ce post, c’est de l’intox.

  27. Traintrain

    Dommage, c’est toujours agréable un quai plein de charmantes demoiselles en jupe, un peu de soleil pour le plaisir des yeux…
    J’ai déjà eu une hôtesse demander à venir en cabine à Roissy, même en prenant un direct, elle s’est cachée en passant à Sevran-Beaudotte…
    D’autres étaient des habituées tard le soir, ce qui n’était pas déplaisant.
    Maintenant, elles doivent avoir un service de navette, on ne les voit plus dans le RER B.

  28. lolo13

    Le silence des agneaux

    « C’est bien connu, déjà ils ne sont jamais là quand on a besoin d’eux; mais en +, ils sont potentiellement pire que le pervers sur lequel vous avez pu tomber. »

    Mais tu n’a

  29. lolo13

    Le silence des agneaux

    « C’est bien connu, déjà ils ne sont jamais là quand on a besoin d’eux; mais en +, ils sont potentiellement pire que le pervers sur lequel vous avez pu tomber. »

    Mais tu n’a rien de mieux a faire que venir ici raconter tes conneries?

    De plus tu n’as jamais eu a faire a la SUGE alors tu ne sais pas de quoi tu parles

  30. rickybenz

    @Yooplaboom: c’est vrai que sa façon de raconter est vachement excitante.
    Sinon, comme dirait Jack Lang « y a pas mort d’homme ». Pète un coup.
    Parfois des femmes collent leurs énormes fesses en face de moi, je n’en fais pas toute une histoire.

  31. Nikos

    Pour ma part, j’ai déjà assisté, de mes propres yeux, à une scène vraiment insolite, totalement invraisemblable dans le métro. C’était il y a 1 an et demi, fin avril 2010, vers 16H30 environ, sur la ligne 1: à Concorde, une charmante demoiselle d’environ 20/22 ans entre dans le metro dans lequel je me trouvais. Elle était en tailleur-jupe (ni trop courte, ni trop longue) et portait des mules à talons hauts. Quelques minutes plus tard, pendant que le métro poursuivait son trajet en direction de La Defense, un homme d’environ 30 ans se met à 4 pattes derrière elle et devinez ce qu’il a fait, le bougre ? Il lui a sniffé ses pieds !!!!! Dans le metro, comme ça, à découvert !!!!!
    Je n’en ai pas cru mes yeux, tellement ça me semblait gros !!
    La demoiselle ne s’est aperçu de rien car le type a fait ça suffisamment discrétement. Il n’empêche qu’on a dû être quelques personnes à l’avoir vu faire ce truc.
    Bon, c’est moins pire que se coller à quelqu’un ou lui siffler, mais quand même… Faire ça dans un lieu public…
    Il faut croire que les femmes, enfin certaines d’entre elles, ont le don de faire perdre la tête aux hommes sans le vouloir…

  32. antoine

    je ne pense que ce post soit un faux. Il est vrai qu’il faut dire stop tout de suite ou crier.

  33. Cariboue

    Je commencerais par le traiter de gros pervers en parlant bien fort dans le wagon, lui demander d’arrêter de me pelotter et continuer en l’accusant d’agression sexuelle. Au pire tu auras quelques personnes qui baisseront le regard, trop gênés d’etre incapable de bouger pour t’aider, au mieux tu auras un soutien de la part des autres voyageurs :
    « ce monsieur vous embete? monsieur vous seriez bien aimable d’arrêter si vous ne souhaitez pas qu’on vous emmene voir les flics »

    Il faudrait essayer d’avoir son identité, le suivre jusqu’à son travail pour le mettre face à ses agissements dans un lieu ou il n’est pas neutre et ou on le connait.

    Mais je crois qu’il faut vraiment etre au bout du rouleau pour en arriver la. Je reste quand meme convaincue que ça serait efficace!

    Le jour ou tous les pervers seront suivis jusqu’à leur bureau (oui car souvent ce sont des cadres dynamiques dans la fleur de l’age avec femme et enfants, pas des psychopathes désociabilisés) histoire de mettre un peu d’ambiance à l’accueil!

    Aujourd’hui le poids du jugement de la société n’est pas assez fort sur ce type d’agressions. (« après tout ce n’est même pas un viol alors on s’en fiche »). Helas. Personne ne se rend compte de ce que ça peut faire comme dégats, à part ceux qui l’ont vécu. Le droit à ne pas être traité comme un objet sexuel, ça devrait être une liberté fondamentale. Ces regards pervers et ces sifflements quotidiens sont un réel harcèlement, et c’est douloureux.

    Sinon il y a le 3117 – peut être moins efficace mais permet de répertorier l’agression, quitte à porter plainte ou au moins une main courante avec signalement.

    Bon courage et dis toi que toutes les femmes te seront solidaires. N’hésite pas à crier quitte à en faire trop !

  34. Laetitia

    Bonjour,

    En période scolaire, je prends 2 fois par jour le métro 9, voire tard le soir en rentrant de soirée, et malgré mes nombreuses jupes et robes courtes, je n’ai jamais rencontré de problème ce qui m’a toujours fait dire que la ligne 9 était une des rares lignes « sûres ». (Ou bien que j’étais physiquement très repoussante mais je crois que ce n’est pas encore le cas.)

    Quel étonnement donc de lire cet article ! Ce serait vraiment très regrettable de se sentir obligée de se surcouvrir pour affronter le dur monde des transport en commun.

    Après peut-être que cela dépend des stations? Je n’utilise que les stations d’Auteuil à Trocadéro. Mais ce genre de conclusions hâtives et sectaires sont souvent fausses et insultantes.

  35. coli5

    @lolo13

    Ce type n’a pas encore posté un commentaire intelligent.
    Il ne fait que dans la médiocrité, il se croit plus intelligent que les autres.
    Ils sont 3 ou 4 à se battre pour la 1ère place, et il a toutes les chances d’arriver 1er.

  36. Moi

    La SUGE… c’est bien les mecs qui vers 23h ne montent jamais vers Noisiel ^^…. les gros bras qui ne servent à rien lol

  37. Le silence des agneaux

    lolo
    « De plus tu n’as jamais eu a faire a la SUGE alors tu ne sais pas de quoi tu parles »
    >> Est-ce parc’qu’ils viennent te serrer la paluche de temps en temps que tu crois les connaître ? que ça en fait des bons potes ?

  38. Ne974

    Moi on m’a déjà embrassé le pied dans le métro donc plus rien ne m’étonne :D faites attention , moi je marche toujours avec une bombe lacrymogène ds mon sac

  39. aristide

    Ya qu’une seule phrase à prononcer, très fort et tout le monde comprendra.
    C’est « T’arrêtes, DSK !! »

  40. Crevette

    Bonjour a tous,
    Parcourant les sujets concernant les agressions sexuelles sur ce blog, je ne comprends pas pourquoi certains messieurs font la chasse au fake.

    1) j’ai l’impression que ces monsieurs Wikipedia sont des devins, qui savent tout sur tout, savent direct a la narration de la victime que c’est un fake automatiquement. Peut etre avez vous des problèmes de virilité ? Un probleme psychologique ou autre paranoïa ?

    2) pourquoi dois je a chaque fois lire que si agression il y a, mini jupe et décolleté sont la ? Bien qu’il y ait une limite dans la décence, les femmes doivent elles porter un sac poubelle, ne pas s’apprêter ni se maquiller ?

    3) voyageant moi meme un peu, je peux dire que certains francais et françaises ont du chemin a faire pour faire bouger les mentalités machistes…

    4) a lire certains d’entre vous les victimes d’agression ne le sont finalement pas et il y a comme un retournement injuste de la situation…

    5) pour avoir fréquenté 10 ans le metro parisien, je me suis faite agressée deux fois, je portais un pantalon tailleur pour un entretien d’embauche, voyez, rien de vulgaire. Malgre mon corps tétanise de peur, j’ai trouve la force de crier sur ce grand black qui faisait deux fois ma taille, je n’ai rien pu faire d’autre a part téléphoner a mon compagnon en pleurs.

    La seconde fois j’étais a châtelet, RER b, en passant dans le wagon a la recherche d’une place, un vieux mec barbu s’était permis de caresser mes fesses, je me suis retournée et je lui ai hurle dessus pour que tout le monde puisse bien entendre : monsieur, on ne touche qu’avec les yeux !
    Il a ose me dire qu’il ne me faisait pas de mal… Mais sous le regard des gens autour, et les remarques de deux femmes assises en face de lui, il est sorti a l’arrêt suivant. Et pourtant ce jour la pas de tenue aguichante, j’etais en talons pantalon a pinces et chemisier blanc pour le travail.

    C’était les deux seules fois ou deux mecs ont cru que j’étais un jouet, un objet qu’ils pouvaient toucher a leur guise.

    Et une derniere anecdote, je m’en souviendrai comme si c’était hier. C’était un dimanche d’aout pluvieux, ligne 4 Pte d’Orléans, un mec, la trentaine, veste cuir, jeans, me regardait avec insistance, je détourne du regard. Et quand arrive Alésia, je relève les yeux le mec se paluchait !!! Il y avait quatre autres personnes dans le wagon, mais ils étaient tous dos a lui, donc personne a part moi pouvait le voir. J’étais tétanisée, je voulais crier, mais je n’ai pas ose par peur qu’il m’agresse. Je me suis donc levée et partie m’assoire près d’un couple. L’arrêt suivant il a du vite remballer son matos

  41. Crevette

    Il a du vite remballer son matis et partir.

    Voila pour mes tres mauvaises expériences, je ne le souhaite a personne, et je souhaiterai que certaines mauvaises langues arrêtent de stigmatiser les victimes, qu’elles portent un pantalon, une jupe, maquillée ou pas peu importe. Les agresseurs n’ont aucune excuse pour prendre leurs victimes pour des joujoux.

    Personnellement je ne m’habille de manière élégante pour le travail, donc loin de moi l’image de la bimbo porno, et je ne suis pas non plus un canon de la beauté, c’est juste que quand un pervers a faim, il attaque ce qu’il peut. Et ça peut arriver a n’importe qui, meme les hommes.

  42. maya

    Bonjour,

    J’ai subi ce matin un attouchement sur la ligne 6 au moment où je sortais du wagon, un sale pervers qui était assis sur le strapontin s’est permis de me caresser la cuisse, de façon que je ne puisse pas avoir le temps de réagir.
    Je ne me sens pas bien, et je ne sais quoi faire!

  43. maya

    Pour préciser j’étais en jean et je portais un trench, rien d’attirant!

  44. unenananormale

    Oui, je suis tout à fait d’accord, pourquoi un fake , tout dsuite ? c’est quand même dingue cet état d’esprit hautain ! A lire tous vos commentaires en tout cas, je me sens moins seule, aujourd’hui je viens de me faire « attoucher » pour la cinquième fois, et je commence à me rendre compte à quel point c’est grave….(j’étais assise à un arrêt de bus toute seule, un type vient se coller à moi, de manière insistante, je sens sa cuisse trembler contre la mienne, jme lève faisant mine que jvais téléphoner et jle vois ..en train dse branler !!! jregrette tellement d’être restée sans rien dire ! sur le coup je savais pas quoi dire …bref ça commence à me gonfler grave ces pervers..j’étais en pantalon et manteau : clin d’oeil à ceux qui ont la Vérité absolue )
    à lire en plus ,d’après vos témoignages, que ça vous arrive souvent, il faudrait vraiment qu’on agisse !! je suis en colère, la prochaine fois, jcolle un pain au prochain et jvais à la police…ce sont des problèmes réels j’ai l’impression, dont on ne parle pas du tout, je pense vraiment qu’il est de notre devoir de prévenir la sécurité pour qu’ils sachent de quoi il en est réellement dans les lignes de transports en commun….jsuis pas à Paris moi jsuis à Lyon par contre !

  45. Emilie

    Je me reconnais dans cette jeune fille, discrète, polie…féminine, en jupe, mais loin d’être habillée comme les jeunes anglaises allant au Pub à londres. Plutôt comme un rat de bibliothèque. Idem en Espagne, cela ne pose pas de problèmes d’être en jupe etc. Je n’entends pas de commentaires « elle l’a bien cherché ». En France, on est assez classique, je trouve. Rien de bien osé. Je referme la parenthèse. Je pouvais sortir d’un wagon en larme, ne sachant que rétorquer. Un jour, un passager m’a dit « mais pourquoi n’avez-vous rien dit » après avoir observé à quel point un type se collait à moi. Alors une fois, j’en ai eu marre. Un homme moche, de 50 ans, s’est penché et a mis sa tête entre mes cuisses (complètement taré), je me lève et lui colle une baffe. Ben, j’ai été rattrapée et il m’a frappé à la nuque. Sans que je n’entende rien, il s’était placé derrière moi. Résultat : entorse aux cervicales un an de douleur….C’était à Lyon, à 13 heures (et non, je n’avais pas bu et il n’était pas tard comme certains me l’ont dit). Le chef de la station a été très bien. Un des policiers m’a soufflé à l’oreille : il faut mettre un jean (!!!! méritais-je donc ma luxation aux cervicales??). J’apprends qu’il avait déjà procédé à un attouchement d’une agent de la TCL une semaine plus tôt et qu’en fait, ce n’était pas la première fois, qu’il sortait de prison etc. Bref, et je ne vous dis pas à quelle point la procédure juridique est longue. Je bataille avec mon assurance etc., je dois avancer 425 euros à la justice pour être examinée. Certains experts vont être sensibles et respectueux. Un m’a dit « vous n’avez pas le cancer tout de même, un bon jogging et hop! ». Bref. Ces gestes pourissent le quotidien et pour avoir vécu à l’étranger, je trouve qu’en France, il y a un vrai problème à ce niveau là. Déjà, la tête entre les cuisses, ce n’est pas reconnu comme une agression sexuelle. Seule le coup aux cervicales a été retenu. C’est là où il doit y avoir un vide juridique….

  46. jevaisjusteautaf

    J’ai l’impression, que c’est quasi quotidien…entre la rue et le metro (ligne 2; ligne 4)….mais quand t’es seule tu ne peux rien faire. J’ai failli me faire peter la geule par un gars qui est toujours à la sortie du métro pour aller chez moi. IL m’agresse régulièrement verbalement. Je pense qu’il fait ça avec beaucoup de nana qui lui passe devant. Le raz le bol et la peur que ça degénere, font que la prochaine fois, des mesures seront prises sans qu’il sâche que c’est moi. J’espère ne pas devoir changer de chemin quand même.
    Des fois, je me dis même « ah, trop bien, je ne me suis pas fait emmerder sur le chemin pour aller retrouver des potes ou quand je suis allée chercher une baguette le matin »….
    bon courage à toutes, on vous aura bande de sale pervers !

  47. jevaisjusteautaf

    et merci Caribou pour le numero parce qu’impossibvle d’en trouver un sinon?

  48. raslebol

    le problème persistera toujours tant qu’il y aura pas de séparation entre les hommes et les femme dans les transport! vous oublié que les homme seront toujours attirés par les femmes et vis vers ça! et c’est un phénomène naturel, il y a rien de plus naturel que cela sinon nous serions pas des milliards sur cette terre, et biensur les hommes sont différents il y a des hommes qui arrivent a se retenir en étant serrer contre une femme et il y en a qui n y arrive pas! et il y en a qui perdent la téte rien qu’en se retrouvant seul nez a nez avec une femme dans une rame!
    et il y a aussi des allumeuses qui cherche justement a sentir l’engin contre elle parceque ça les excitent il suffit juste de parcourir les forums, on est en est fasse à une problématique complexe. la solution donc et d’obligé la RATP a séparé les femme les hommes dans les transport. et cela a bien marche dans plusieurs pays comme l’inde.

  49. Séb

    Bonjour,

    Puis-je me permettre de suggérer :

    UN BON COUP DE SAC A MAIN DANS LES PARTIES GENITALES POUR LES CALMER UN BON COUP !

  50. Séb

    Re bonjour,

    Dans certains pays, il y a des bus interdits aux hommes à causes des problèmes d’attouchements ! Devrait on en faire autant en France !

  51. Stéto

    Il faudrait s’eparer les hommes des femmes comme on faisait avec les noirs e et les blancs ouha un grand pas en arriere pour quelques individus lire se genre de chose me rappel beaucoup d autres qui me font froid dans le dos heuu et quand tu es marié tu prend un transport spécial? Si je peux vous donner un conseil mesdames sortez toujours avec un magasine je vous explique la technique : vous roulez serrer le magasine que vous tenez dans une main ( de préfère celle qui est dominante chez vous ) ses extrémités étant ainsi devenus assez dur pour avoir une arme de défense ou vous ne risquez pas de vous cassez le poignet, les doigts et ou votre force est multiplier par deux au niveau de la sensation de la douleur . Il suffit ou de faire remonter votre bras et vous taper son bas ventre de facont très discret ou vous le remontez plus haute pour le frapper sous le menton etc essayez chez vous vous verrez cela est très efficaces nous l enseignons aux cours de self défense. Après il y a beaucoup d autres technique et je ne peux que motiver ces dames a prendres quelques cours pour se sentir plus a l aise face a un agresseur car dire c’est bien mais souvent la femme est tétanisé fasse a sont agresseur qui est bien souvent plus grand et plus gros quelle, certaines n arrivent même pas a crier aussi la pratique peut aider courage

  52. Nana

    Comment peux-t-on dire que cette histoire est racontée de manière excitante ? Moi, je l’ai lu, elle m’a donné envie de vomir… Et c’est bien parce que j’ai vécu la même chose.
    Deux agressions (car oui, ce sont des agressions !!) en 6 mois. La première, un homme de 55-60 ans qui profite de la promiscuité pour coller son sexe en érection contre mes fesses. J’avais trop honte de parler, de le mettre en défaut, j’essaie donc de me décaler, il se recolle, je me déplace encore tant que je peux, il continue, j’entends son souffle qui s’accélère… J’ai enfin trouvé le courage de lui dire « Monsieur, écartez-vous de moi, s’il-vous-plaît ! ». Il s’est écarté et est descendu à la station suivante. La seconde fois c’était hier, un homme a d’abord tenté d’introduire doucement sa main sous mon manteau long, au niveau de mon sexe. J’ai senti un frôlement, je me suis écarté, puis je me suis dit que j’avais du me tromper, dans le métro bondé, il n’avait pas du faire exprès. Puis il m’a réeffleuré, les fesses cette fois-ci, et de manière totalement délibérée, je l’ai repoussé, puis l’ai regardé insistemment pour lui faire comprendre qu’il n’y aurait pas de troisième fois. Là aussi, il est sorti à la station suivante.
    Après, on s’en veut de ne pas avoir crié, ou juste parlé, de ne pas avoir réagi plus violemment et de s’être directement replié sur soi-même. Mais sur le coup, je vous jure qu’on (en tout cas, moi) est tétanisé, littéralement.
    Pourquoi des hommes se sentent-ils le droit de disposer du corps d’une femme ???

Laisser un commentaire


Du bon usage des commentaires :
- L'anonymat n'est pas incompatible avec la courtoisie et le respect de chacun.
- Les messages injurieux, agressifs, les critiques gratuites et non argumentées et les attaques personnelles seront supprimés et leurs auteurs bloqués.
- Pour signaler une faute de frappe ou de syntaxe, contactez-nous via la page de contact.