Grand Paris: le chantier du métro est en route !

01-02-2017 Pas de commentaire

200km de lignes nouvelles de métro ainsi que 68 nouvelles gares, c’est véritablement le chantier du siècle qui se prépare avec le Grand Paris Express.Un investissement d’au moins 25 milliards d’euros ainsi qu’une date butoir fixée à 2030. Lors de ses voeux pour la nouvelle année, le président de la Société du grand Paris (SGP) indiquait à ce sujet qu’il s’agit d’un « investissement d’avenir qui portera l’économie du pays ». Cette nouvelle année signe le début de la mise en chantier de 14 des 16 gares de la nouvelle ligne 15 sud qui relie Pont-de-Sèvres à Noisy-Champs. De quoi faire rêver bon nombre d’entreprises des transports et du bâtiment.

Plus de 4000 salariés déjà en action pour le futur métro

En tout, ce sont plus de 4000 salariés, dont 1500 ouvriers et 2500 architectes et ingénieurs, qui sont mobilisés pour la construction du futur métro. Dès cette semaine par exemple,  certains d’entre eux s’occupaient déjà du ripage d’un pont à Champigny dans le Val de Marne. Des dizaines d’autres sont d’ores-et-déjà prévus ! En 2017, le coût des travaux sera de l’ordre d’un milliard d’euros, tandis qu’en 2018, la Fédération régionale des travaux publics estime que ce sont 22000 emplois qui seront mobilisés. Afin que ce chantier titanesque aboutisse dans les temps, ou dans une fourchette raisonnable, la Société du Grand Paris a réparti les lignes en lots distincts. De nombreuses entreprises auront donc la charge de creuser et de construire les gares dans un même laps de temps. 2017 est une année cruciale pour elles, puisque les 2 premiers marchés de la ligne 16 du métro et les 5 derniers de la ligne 15 Sud seront attribués au cours de cette année . Un beau pactole de 9 milliards d’euros à répartir entre PME et puissants groupes du BTP. Eiffage, Vinci et Bouygues, nos mastodontes français sont bien entendus en lices dans l’attribution de ces lots. Malheureusement pour eux, « il ne peut y avoir de préférence nationale, c’est interdit », indique Philippe Yvin, le président de la SGP. Les PME pourront cependant se consoler grâce à la SGP qui oblige les entreprises à faire travailler au moins 20% de PME dans le cadre de ces travaux.

Des entreprises sur le qui-vive pour faire rouler le métro

La RATP, qui est l’opérateur historique du métro parisien, bénéficie d’emblée de l’octroi de la gestion des infrastructures (tunnels et rails) du Grand Paris. Cependant, un appel d’offres sera mis en place pour désigner l’exploitant du réseau (qui gèrera la circulation des métros). La RATP sera donc confrontée, dès cette année, à une concurrence qui ne lui fera pas de cadeau… On pense notamment à Kéolis, filiale de la SNCF et à d’autres professionnels des transports aussi bien français qu’étrangers. Il en est de même pour le matériel roulant: on ne peut s’empêcher de penser Alstom et à ses concurrents qui pourront confronter leurs propositions pour la construction des rames.

Reste la question de la gouvernance du futur métro, dont la bataille s’est jouée fin 2016, en coulisses. Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a faire part de son souhait de voir fusionner le STIF (Syndicat des transports d’Ile-de-France) et la SGP. Le président de cette dernière à vivement rejeté la proposition. Chacun souhaitant bien-sûr garder son autonomie et la main sur ses dossiers. Reste à savoir si les prochaines échéances électorales bouleverseront la donne du Grand Paris qui à coup sûr, n’a pas fini de faire parler de lui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire aussi :

Métro parisien: une pollution comparable à celle des tunnels routiers !

Selon une étude menée par Airparif, l'exposition aux particules fines sur les quais des RER et métros serait très supérieure aux normes habituellement pratiquées en extérieur. Un niveau…

Grand Paris: le prolongement de la ligne 14 est retardé

La ligne 14, dont le prolongement est en cours, voit déjà la date de fin de ses travaux repoussée. Pour rappel, cette ligne est censée s'étendre de Saint-lazare à la…