Polémique: les bancs anti-SDF dans le métro indignent

28-03-2017 Un commentaire

L’installation des nouveaux bancs a suscité l’indignation ces derniers jours. Il s’agit de blocs à pans inclinés qui empêchent celui qui le désire de s’allonger. Installés dans la station Stalingrad de la ligne 5 du métro parisien, ces bancs suscitent l’interrogation des voyageurs sur leur utilité. Beaucoup avancent cependant l’hypothèse d’un dispositif anti-SDF. En sortant de la dite station, une femme affirme d’ailleurs: « On ne sait plus quoi faire pour les chasser. C’est pathétique ».

Le contexte et la réponse de la RATP

Ces nouveaux bancs, qui se présentent comme des blocs à pans inclinés ont été mis en place il y a seulement quelques jours à la station Stalingrad. Ils sont situés entre les chaises individuelles sur le rebord en faience qui longe le mur. Rapidement relayée, notamment par le journal libération, ce nouveau mobilier mis en place par la RATP enflamme le web. Depuis ce week-end, de nombreux messages et tweets fustigent le caractère discriminatoire et anti-social de cette initiative. Du côté de la RATP, il n’est surtout pas question de parler d’un système anti-SDF, on préfère évoquer l’utilisation de nouveaux types de matériaux et d’une nouvelle ergonomie pour les voyageurs: « L’objectif est d’élargir les possibilités d’assise pour les voyageurs ». Sauf que dans les faits, il s’avère que les banquettes inclinées sont bien trop glissantes pour pouvoir s’asseoir confortablement sans avoir de crampe aux cuisses. De même, curieux hasard, l’espace situé entre deux bancs est trop petit pour pouvoir s’y allonger.

Finalement, un porte-parole reconnaitra par la suite qu’à cette station de Stalingrad, il s’avère que la présence continu de personnes sans domicile fixe et de toxicomanes semble poser problème, du fait de comportements parfois inappropriés de leur part, selon ses dires. À titre d’information et à notre connaissance, cette expérimentation n’est menée que dans cette station du métro.

Cécile Rocca, qui occupe le poste de coordinatrice du Collectif des morts de la rue, ne trouve pas ces dispositifs surprenant en regardant de plus près ce qui peut être fait dans l’espace public. Elle considère que les aménagements généralement réalisés se multiplient en ville avec le développement de la misère. Pour autant, elle ne jète pas la pierre à la RATP même si elle estime qu’il est important que les usagers expriment leurs ressentis et leur sidération de voir ces nouveaux équipements. L’objectif ? Mettre un terme à cette expérimentation.

En dehors des associations caritatives et du Samu social, la RATP organise également ses propres maraudes. Depuis 1994, celle-ci intègre en son sein un service exclusivement dédié à cette mission de protection des sans-abris. En tout, ce sont près de 90 agents du « Recueil social » qui vont tous les jours au contact des SDF présents sur le réseau pour leur proposer un accompagnement individualisé au sein de centres d’hébergement adaptés. Un centre d’accueil de jour à Charenton a même ouvert en 2015 en partenariat avec Emmaus-solidarité. Le service social de la RATP a même connu, l’année dernière, une hausse considérable de personnes dans le besoin à cause de la crise des migrants. Près de 15000 personnes par mois pouvaient dès lors être pris en charge.

1 pensée sur “Polémique: les bancs anti-SDF dans le métro indignent”

  1. Si je me souviens bien, RATP veut dire « Régie Autonome des Transports Parisien », où avez-vous lu qu’il doive héberger les sans abris ? Ce n’est pas dans leur mission ! CQFD.

    Si vous n’êtes pas d’accord, commencez par héberger des sans abris chez vous ! Ensuite, vous pourrez commenter.

    Signaler ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire aussi :

La sûreté dans les transports, une priorité pour le STIF

La présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, et le STIF ont présenté lundi 13 mars un panel de mesures destinées à renforcer la sécurité dans les transports…