La sûreté dans les transports, une priorité pour le STIF

20-03-2017 Pas de commentaire

La présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, et le STIF ont présenté lundi 13 mars un panel de mesures destinées à renforcer la sécurité dans les transports en commun. Parmi les principales mesures, on retrouve notamment la possibilité pour les policiers de voyager gratuitement dans la grande couronne en dehors de leurs fonctions, la mise en place de nouvelles caméras de vidéosurveillance ainsi que l’installation d’un centre de coordination opérationnel.

Des mesures de sécurité axées sur la grande couronne francilienne

Au cours de l’année 2017, le recrutements de 200 nouveaux agents de sûreté est prévu, pour permettre un renforcement de la sécurité dans les bus de la grande couronne. Pour mettre en application ces dispositifs, les opérateurs pourront bénéficier de moyens accrus accordés par la région et par le STIF. Rien que pour ces mesures de sécurité, le budget sur 4 ans est évalué à 10 millions d’euros. À l’heure actuelle, Valérie Pécresse estime que, bien que rassurante, la présence des médiateurs reste insuffisante dans les bus. D’autant plus que ce ne sont pas des policiers, ce qui limite grandement les actions possibles en cas de conflit. Les agents qui vont être recrutés pourront intervenir directement en cas d’incivilité, accompagner les contrôles, mettre en sécurité les voyageurs et conducteurs si besoin en procédant à un îlotage dissuasif et rassurant. Concrètement, ils seront à même de retenir les fauteurs de trouble avant que la police n’intervienne après avoir été prévenue.

fichage des conducteurs

Une gratuité des transports pour les fonctionnaires de police

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse fait noter que ces agents auront la possibilité de réaliser des contrôles d’identité et de retenir les contrevenants sur place. L’embauche de ces agents sera financée en partie par le STIF, qui en assurera le recrutement au bénéfice de la RATP et de la SNCF. L’objectif étant « de rassurer les voyageurs et d’assurer la sécurité ». L’ensemble des fonctionnaires de police de la région bénéficieront en outre de la gratuité complète des transports en commun. Actuellement, ce sont près de 30000 policiers de Paris et de la petite couronne qui bénéficient de cette facilité de circulation offerte par la région. Valérie Pécresse prévoit de l’étendre aux 9000 policiers de la grande couronne, qui pour l’heure ne sont pas concernés par ces dispositifs. Le coût de cette mesure est estimé à 7 millions d’euros par selon un chiffrage du STIF, qui envisage d’ores et déjà un déploiement de nouvelles caméras.

Malgré le fait que les stations de métro et gares soient déjà équipées de 23000 caméras, la présidente de la région souhaite aller plus loin. En 2018 par exemple, la totalité des bus seront sous surveillance vidéo, tandis qu’en 2021, ce sont 100% des RER et trains circulant dans la région qui seront équipés de ces dispositifs. D’autre part, les forces de sécurité gérées séparément par la SNCF et par la RATP seront regroupés au sein d’un même lieu sous les directives du préfet de police. Cet objectif est fixé pour 2019 et son coût est évalué à près de 6 millions d’euros, indique le STIF.

Enfin, afin d’anticiper plus efficacement la menace d’attentat, la région indique qu’elle compte déployer près de 20 équipages spécialisés dans la cyno-détection d’ici la fin de l’année. Depuis 2014, on note en effet une augmentation de 122% du nombre de colis suspects sur le réseau transilien, avec environ 1530 interventions chaque année, soit plus de 4 par jours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire aussi :

Aptis: le futur bus électrique en test par la RATP

A mi-chemin entre le tramway et le bus, Alstom et NTL ont récemment dévoilé leur dernier bus électrique. Prénommé Aptis, il sera très prochainement testé par la RATP qui espère…

Polémique: les bancs anti-SDF dans le métro indignent

L'installation des nouveaux bancs a suscité l'indignation ces derniers jours. Il s'agit de blocs à pans inclinés qui empêchent celui qui le désire de s'allonger. Installés dans la…